Anorexie et boulimie : rencontres en universités

  • Accueil
  • >
  • blog
  • >
  • Anorexie et boulimie : rencontres en universités

Depuis Janvier 2016, Enfine a participé à six journées de prévention en milieu universitaire. Ces dernières ont été organisées à l’initiative du Service Interuniversitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SIUMPPS). Ces actions ont permis à l’association Enfine de sensibiliser des centaines d’étudiants parisiens aux Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) et aux dispositifs existants pour trouver une aide. 

A l’impulsion de Ludovic Turin, infirmier et coordinateur du SIUMPPS, plusieurs journées visant à sensibiliser les étudiants autour du bien-être et de la gestion du stress ont été organisées au second semestre 2016 dans les universités parisiennes. L’association Enfine avait été invitée à participer à ces journées pour sensibiliser les étudiants aux TCA. Le fait de pouvoir être au contact des étudiants a été très enrichissant pour Enfine. En effet, un grand nombre des personnes s’adressant à l’association sont jeunes, parfois étudiantes ou à la sortie de leurs études supérieures, et n’ont, pour beaucoup, jamais parlé de leurs TCA. Ces rencontres nous ont permis d’être plus proches de ce public et de recueillir leurs impressions sur notre objet et nos missions.

Le bilan de ces journées est très positif : de nombreux étudiants sont venus à notre rencontre, tous intéressés, quelques-uns même touchés directement ou indirectement par les TCA. Nous avons constaté que, si l’anorexie et la boulimie étaient bien connues des étudiants, les symptômes et les causes de ces TCA restaient cependant flous. Notre présence a donc permis d’éclaircir certains points, et de donner par ailleurs aux jeunes s’adressant à nous des moyens d’entrer en contact avec différents lieux ressources et/ou avec notre association pour trouver informations et soutien.

Pour quelques étudiants, ces journées ont été également l’opportunité de se confier ou de poser leurs questions. Certains pouvaient enfin parler d’un/une ami(e), qu’ils cherchaient à aider ou à soutenir, d’autres se questionnaient sur eux-mêmes cherchant à être rassurés. Ainsi, une étudiante a pu timidement nous faire part de ses difficultés à se nourrir le matin, ce qui l’empêchait de se concentrer pendant les cours et l’affaiblissait pour toute la journée. Au fil de la discussion, nous avons pu l’aider à mettre des mots sur ses difficultés à se nourrir, en lien avec le fait d’avoir dû quitter sa famille pour étudier en France, et non avec un problème d’anorexie mentale. L’étudiante en question, ravie d’avoir fait le lien entre sa détresse émotionnelle et ses difficultés à manger, a pu repartir apaisée.

Ces journées ont donc été pour Enfine l’occasion de rassurer, d’informer, d’orienter les étudiants, ou simplement de leur montrer que nous sommes là en cas de problème. Elles nous ont également permis de rencontrer d’autres associations ressources, telles que l’AGEPAPASO, le SIS ou encore Se parler, élargissant ainsi notre réseau d’aide et de soutien.

Article écrit par Axelle B


Partagez cet article

  • Association Enfine - Écoute & Entraide Autour des Troubles du Comportement Alimentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Ils nous soutiennent

Service Civique
Ile de France
Fondation de France
CRAMIF
Partage et écoute
L'Appart Quatremain