Le Fabuleux Destin de Plectrude

Par : Isabelle PODETTI

Pièce de théâtre adaptée du roman Le Robert des noms propres d’Amélie Nothomb par la compagnie Roc & Doll.

« Douze ans, c’est comme une limite, le dernier anniversaire innocent. » « Aucun amour ne pourra me plaire autant que celui de ma mère. »– Plectrude

Face aux questions de l’adolescence, Plectrude est inquiète. Elle a peur de devenir femme, de vivre son premier amour, et de perdre l’amour de sa mère. Pourtant, il y a ce garçon, Mathieu… Le premier devant lequel elle se retrouve comme pétrifiée. Le jour où elle est admise à l’académie de danse de l’Opéra de Paris, Plectrude quitte ses camarades, sa famille, et ce garçon à qui elle n’a jamais osé parler. Elle se donne corps et âme à sa passion, réalisant le rêve de sa mère. Elle perd du poids, et réalise qu’avec les kilos s’envolent le mal être et la peur, le plaisir et la passion. Plectrude ne vit plus que pour la danse et pour voir briller d’admiration les yeux de sa mère. Jusqu’au jour où tout s’effondre : « Mademoiselle, vous ne pourrez plus jamais danser ». L’anorexie brise la jambe et les rêves de Plectrude, la forçant à regarder sa souffrance en face.

Le Fabuleux Destin de Plectrude décrit très justement la descente aux enfers d’une adolescente à cause de l’anorexie, l’isolement et la rigueur imposés pour atteindre la perfection, un idéal inatteignable : rester une enfant à jamais. Ne dépendre de rien d’autre que de l’amour de ses parents. Cette pièce nous parle également d’une mère fusionnelle dont l’amour étouffe sa fille jusqu’à l’empêcher de vivre pour elle-même. C’est la leçon de vie d’une jeune fille qui doit se battre pour trouver sa propre voie. C’est l’épreuve douloureuse d’une jeune femme qui ne peut plus suivre le destin qu’on a rêvé pour elle, et qui doit trouver le sien.

C’est avec justesse et une grande sensibilité que Christine Leroy, philosophe, comédienne et ancienne ballerine interprète la touchante Plectrude, dans un décor simple où les émotions peuvent prendre toute leur place.  La pièce dit la nécessité, pour l’enfant, de se libérer des désirs parentaux et de vivre les siens propres. Le discours d’Amélie Nothomb est toujours drôle, et l’on rit beaucoup dans ce spectacle qui mêle le burlesque au tragique. Par-delà les troubles du comportement alimentaire, c’est l’envie furieuse de vivre qui s’exprime à travers l’histoire de Plectrude.

 

Bande annonce : ICI

Article écrit par Isabelle PODETTI


Partagez cet article

  • Association Enfine - Écoute & Entraide Autour des Troubles du Comportement Alimentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Ils nous soutiennent

Service Civique
Ile de France
Fondation de France
CRAMIF
Partage et écoute
L'Appart Quatremain