Plectrude à la rencontre des collégiens et lycéens

  • Accueil
  • >
  • blog
  • >
  • Plectrude à la rencontre des collégiens et lycéens

Depuis avril 2016, Enfine a pu sensibiliser plus de 300 jeunes aux Troubles du Comportement Alimentaire grâce au projet « Plectrude », projet de prévention de l’anorexie en milieu scolaire autour d’une pièce de théâtre.

Plectrude, c’est l’histoire d’une adolescente qui, pour faire face à la violence de ses émotions, se réfugie dans la danse et dans l’anorexie. A chaque intervention d’Enfine et de la PEP’s Cie Roc&Doll, cette jeune fille partage avec son public de collégiens et de lycéens son parcours aussi compliqué que touchant. Son histoire permet à Enfine d’engager une discussion sur les Troubles du Comportement Alimentaires (TCA) cherchant à écouter, entendre, répondre, expliquer, comprendre… et parfois, bousculer les idées reçues.

En début de discussion, une phrase fuse presque inévitablement : « C’est de sa faute de toute façon, si elle ne mange pas » ou encore « Les boulimiques sont coupables : personne ne les force à se faire vomir » ou enfin « Elle est anorexique parce qu’elle veut être mannequin et attirer l’attention sur elle ! ». Ces propos peuvent paraître accusateurs mais comment ne pas penser cela dès lors que les TCA sont présentés par les médias de manière très largement superficielle, de sorte que l’on en confond les causes et les effets. Les réseaux sociaux entrent également vite en jeu lorsqu’il s’agit de chercher la cause des TCA. « Thigh gap« , « bikini bridge » ou « A4 challenge« , les élèves nous ont montrés qu’ils connaissaient les modes les plus courantes autour de la maigreur, présentes partout sur ces fameux réseaux.

Pourtant, conscients que la société actuelle peut être un facteur de risque de l’anorexie, ils savent également que « cest quand même une maladie psychique », dont les causes sont bien plus profondes et complexes qu’on ne pourrait le croire. Au fur et à mesure de la discussion, la pensée évolue, chemine, se précise. Emergent ainsi plusieurs pistes de réflexion sur les causes des TCA : le rôle de l’environnement familial, le manque d’estime de soi ou encore la difficulté à gérer ses émotions.

En fin de discussion, la question du « que faire si lon est concerné ? » se pose. « Moi je dirais à mon ami(e) d’aller voir un psychologue», disent certains, « Moi j’en parlerais à ses parents ! », disent d’autres. Les élèves s’interrogent, et l’on perçoit parfois que le sujet les touche peut-être plus profondément que l’on aurait pensé « Et si la personne ne veut vraiment pas du tout se faire soigner, que fait-on ? ». Ils pensent à un(e) ami(e) et se demandent comment l’aider.

L’objectif de l’action, à ce moment de la discussion, est de communiquer aux élèves lexistence des différents lieux ressources à leur disposition, concernant les TCA ou toute autre problématique que nous avons tous pu rencontrer un jour durant notre adolescence. Afin de ne pas rester seuls avec leurs problèmes et leurs préoccupations, nous leur parlons des lignes d’écoute (EnfineAnorexie-Boulimie-Info-EcouteFil Santé Jeunes), des sites ressources, des groupes de parole, de la possibilité de parler à l’infirmière scolaire ou à un adulte de confiance.

Au travers de leurs prises de parole, de leurs réactions, de leurs questions, les adolescents bousculent non seulement les idées préconçues qu’ils ont, comme nous tous, reçues, mais font aussi évoluer notre manière de les aborder, de leur parler, de comprendre les difficultés auxquelles ils doivent faire face. Finalement, la réaction de départ visant à rejeter la faute sur la personne en souffrance, n’est-elle pas une protection que nous avons tous pu avoir face à lincompréhension et limpuissance que l’on peut ressentir lorsque l’on affronte la réalité des TCA ?

Article écrit par Isabelle PODETTI


Partagez cet article

  • Association Enfine - Écoute & Entraide Autour des Troubles du Comportement Alimentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Ils nous soutiennent

Service Civique
Ile de France
Fondation de France
CRAMIF
Partage et écoute
L'Appart Quatremain