Plectrude

Plectrude à la rencontre des collégiens et lycéens

Depuis avril 2016, Enfine a pu sensibiliser plus de 300 jeunes aux Troubles du Comportement Alimentaire grâce au projet « Plectrude », projet de prévention de l’anorexie en milieu scolaire autour d’une pièce de théâtre.

articleplectrudefin

Plectrude, c’est l’histoire d’une adolescente qui, pour faire face à la violence de ses émotions, se réfugie dans la danse et dans l’anorexie. A chaque intervention d’Enfine et de la PEP’s Cie Roc&Doll, cette jeune fille partage avec son public de collégiens et de lycéens son parcours aussi compliqué que touchant. Son histoire permet à Enfine d’engager une discussion sur les Troubles du Comportement Alimentaires (TCA) cherchant à écouter, entendre, répondre, expliquer, comprendre… et parfois, bousculer les idées reçues.

En début de discussion, une phrase fuse presque inévitablement : « C’est de sa faute de toute façon, si elle ne mange pas » ou encore « Les boulimiques sont coupables : personne ne les force à se faire vomir » ou enfin « Elle est anorexique parce qu’elle veut être mannequin et attirer l’attention sur elle ! ». Ces propos peuvent paraître accusateurs mais comment ne pas penser cela dès lors que les TCA sont présentés par les médias de manière très largement superficielle, de sorte que l’on en confond les causes et les effets. Les réseaux sociaux entrent également vite en jeu lorsqu’il s’agit de chercher la cause des TCA. "Thigh gap", "bikini bridge" ou "A4 challenge", les élèves nous ont montrés qu’ils connaissaient les modes les plus courantes autour de la maigreur, présentes partout sur ces fameux réseaux.

Pourtant, conscients que la société actuelle peut être un facteur de risque de l’anorexie, ils savent également que « cest quand même une maladie psychique », dont les causes sont bien plus profondes et complexes qu’on ne pourrait le croire. Au fur et à mesure de la discussion, la pensée évolue, chemine, se précise. Emergent ainsi plusieurs pistes de réflexion sur les causes des TCA : le rôle de l'environnement familial, le manque d'estime de soi ou encore la difficulté à gérer ses émotions.

En fin de discussion, la question du « que faire si lon est concerné ? » se pose. « Moi je dirais à mon ami(e) d’aller voir un psychologue», disent certains, « Moi j’en parlerais à ses parents ! », disent d’autres. Les élèves s’interrogent, et l’on perçoit parfois que le sujet les touche peut-être plus profondément que l’on aurait pensé « Et si la personne ne veut vraiment pas du tout se faire soigner, que fait-on ? ». Ils pensent à un(e) ami(e) et se demandent comment l’aider.

L’objectif de l’action, à ce moment de la discussion, est de communiquer aux élèves lexistence des différents lieux ressources à leur disposition, concernant les TCA ou toute autre problématique que nous avons tous pu rencontrer un jour durant notre adolescence. Afin de ne pas rester seuls avec leurs problèmes et leurs préoccupations, nous leur parlons des lignes d’écoute (Enfine, Anorexie-Boulimie-Info-Ecoute, Fil Santé Jeunes), des sites ressources, des groupes de parole, de la possibilité de parler à l’infirmière scolaire ou à un adulte de confiance.

Au travers de leurs prises de parole, de leurs réactions, de leurs questions, les adolescents bousculent non seulement les idées préconçues qu'ils ont, comme nous tous, reçues, mais font aussi évoluer notre manière de les aborder, de leur parler, de comprendre les difficultés auxquelles ils doivent faire face. Finalement, la réaction de départ visant à rejeter la faute sur la personne en souffrance, n’est-elle pas une protection que nous avons tous pu avoir face à lincompréhension et limpuissance que l’on peut ressentir lorsque l’on affronte la réalité des TCA ?

Représentation de Plectrude

PLECTRUDE

MARDI 5 AVRIL 2016, PARIS 15ème

Le mardi 5 avril 2016 a eu lieu la première intervention de prévention de l’anorexie d’Enfine autour de la pièce de théâtre « Plectrude » dans un établissement du 15ème arrondissement de Paris. Quatre-vingt-seize élèves de 3ème ont pu bénéficier de cette intervention.

L’équipe d’Enfine est arrivée dans l’amphithéâtre un peu avant 10h00 pour pouvoir installer les décors et se familiariser avec la régie (oui, à Enfine on gère même les coulisses !). Après cela, il était tout de même temps de passer aux répétitions de « Plectrude » pour cette grande première ! Le stress commençait légèrement à monter pour la comédienne. « Au théâtre, on n’a pas de filet, et devant les enfants, on peut pas se rater ! », nous a-t-elle confié. En effet… et du côté d’Enfine, nous redoutions la discussion suivant la pièce !

A 14h30, une journaliste du Monde des Ados nous a rejoint. C’était très intéressant pour Enfine de pouvoir discuter avec elle de son expérience auprès des adolescents. A 14h45, une centaine de collégiens sont arrivés sur les lieux. A 15h, le rideau s’est ouvert.

Durant la représentation, les réactions étaient vives : rires, indignation, complicité, tristesse... Une joie pour Enfine et pour la comédienne ! Une fois le rideau baissé et la pièce terminée, une discussion animée par une psychologue de l’association a été engagée pour aider les ados à mieux comprendre les Troubles du Comportement Alimentaire, en élargissant l’anorexie de Plectrude, personnage principal de la pièce, à la boulimie et à l’hyperphagie. Malgré un départ difficile, les échanges sont devenus de plus en plus riches et nous ont également appris beaucoup.

Une belle expérience, en somme… que nous ne tarderons pas à renouveler. Aubervilliers, nous voilà !

avrilplectrude Quelques secondes avant l'arrivée des élèves


Action financée par :

logo-couleur
logosur

Action soutenue par l'Etat :


logo_serv_civ

Journal de bord du tournage Plectrude

L'association Enfine et la PEP’s Cie Roc & Doll sont à l'initiative du projet de tournage de la pièce de théâtre « Plectrude ». Cette dernière a été adaptée par Christine Plume à partir d’un roman d'Amélie Nothomb nommé "Robert des noms propres". Le tournage a eu lieu dans l'auditorium de la Maison des Sciences de l'Homme (MSH) de Paris Nord, à Saint-Denis, le 22 février 2016.

9h00 : J’arrive sur les lieux. Isabelle, coordinatrice de projet pour l’association Enfine, et Soben, photographe professionnel, sont déjà là. Ils ont pris la voiture pour transporter les collations et les décors du film. Baptiste, ingénieur du son, est arrivé quelques minutes après, suivi de près par Julien, le chef opérateur, et Enzo, son assistant. Ces derniers ont commencé à installer tout leur matériel dès leur arrivée et à effectuer quelques tests images.

(Pendant ce temps, Soben, prend des photos…)

sobenphotography-2142

9h40 : Christine, la comédienne et Bianca, la maquilleuse, arrivent après quelques problèmes de métro ! L’heure est à la transformation : Christine doit devenir Plectrude avec l’aide de Bianca.

(Pendant ce temps, Soben, prend des photos…)

sobenphotography-2094-2 sobenphotography-2137

Photos par Soben Photography


11 h : Enfin, l’équipe est prête ! Christine est habillée et maquillée en pré-ado de 12 ans et le matériel est en place. SILENCE CA TOURNE ! Oups, il nous manque un chef clap. Nous organisons un petit concours du meilleur « clapeur ». Et oui, comme au cinéma, il était indispensable de « claper » (oui… nous étions également étonnés de l’importance de ce rôle…). Finalement, Isabelle et Bianca se relayent !

(Pendant ce temps, Soben, prend des photos… entre deux prises pour éviter de faire du bruit ! Nous sommes tous condamnés au silence… Sauf Christine bien sûr !)

sobenphotography-2222-2

sobenphotography-2289


Photos par Soben Photography


13h00 : Et… COUPE ! Une pause déjeuner bien méritée s’impose. Nous mangeons tous ensemble à l’extérieur de l’auditorium : salades, sandwichs, pâtisseries… : assez simple mais efficace pour redonner de l’énergie à toute l’équipe.

14h00 : Et… ACTION ! Le tournage reprend son cours. Christine passe par la case maquillage avant de retourner sur scène : Elle a désormais 16 ans ! Plus que 20 minutes de la pièce à tourner, mais pas les moindres. Les derniers moments de la pièce ne sont pas évidents à jouer, émotionnellement parlant, c’est un tourbillon de sentiments qui s’accapare de Christine. Pour nous aussi, c’est un grand moment d’émotions.

(Pendant ce temps, Soben, prend des photos…)

sobenphotography-2318-2

Photos par Soben Photography

16h00 : Le tournage est terminé ! Mais il faut encore copier les vidéos sur les disques durs externes… au cas où ! Nous profitons du temps des transferts pour filmer quelques images afin de réaliser une vidéo de remerciements destinée aux contributeurs de la campagne de crowdfunding « Plectrude » pour laquelle nous avons reçu 508€ (UN GRAND MERCI).

(Pendant ce temps, Soben, prend des photos…)

sobenphotography-2333-2

Photos par Soben Photography

17h00 : Nous terminons cette journée par une séance de dédicace et un pot : Enfine a imprimé des affiches du projet que la comédienne Christine Plume a signées pour les contributeurs.

(Pendant ce temps, Soben, ne prend plus de photos… il est reparti chez lui : http://www.sobengiordan.com/)

Rappelons que Plectrude est un projet de sensibilisation à l’anorexie en milieu scolaire. La pièce sera jouée dans plusieurs établissements scolaire d’Ile de France et le film sera montré aux élèves dont l’établissement ne dispose pas de salle adaptée à la représentation théâtrale. Plus de 300 jeunes auront vu la pièce d’ici juin 2016.

Action financée par :

logo-couleur

Pièce de théâtre et film Plectrude

Projet de prévention de l'anorexie

plectrude

VOUS (AUSSI) POUVEZ PARTICIPER AU FINANCEMENT DU PROJET :

FAIRE UN DON

Présentation du projet

« Douze ans, c’est le dernier anniversaire où je peux me sentir à l’abri des calamités de l’adolescence. Treize ans? Ce doit être plein de malaises, d’acné, de premières règles, de soutiens-gorge et d’autres atrocités. »


Résumé de la pièce

A l’approche de l’adolescence, Plectrude est inquiète. Elle a peur de grandir et de perdre l’amour de sa mère. Pourtant, il y a ce garçon, Mathieu… Face à lui, elle ressent des choses qui la dérangent beaucoup. Le jour où elle est admise à l’école de danse de l’Opéra, Plectrude quitte ses camarades, sa famille, et ce garçon à qui elle n’a jamais osé parler. Elle se voue corps et âme à sa passion, réalisant le rêve de sa mère. Elle perd du poids, et réalise qu’avec les kilos s’envolent le mal être et la peur, le plaisir et la passion. Mais la fuite sera-t-elle une solution ?

***

En 2002, Amélie Nothomb publiait le roman Robert des Noms Propres d’où est issu «Plectrude», la pièce de théâtre adaptée par la PEP’s Compagnie Roc & Doll. L’association Enfine, association loi 1901 d’écoute et d’entraide autour des Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) et la compagnie s’associent pour tourner le film « Plectrude » et sensibiliser plus de cinq cent collégiens et lycéens en Ile-de-France à l’anorexie. Aujourd’hui, on considère que les TCA touchent 600 000 jeunes en France. Et constituent la deuxième cause de mortalité prématurée chez les 15-24 ans. Le film Plectrude est un moyen d’engager une discussion et une réflexion autour de l’anorexie et des bouleversements physiques et émotionnels de l’adolescence, et d’ainsi prévenir l’apparition de troubles ou du moins l’installation de ces derniers.


Le film sera tourné en mars avec une équipe de professionnels et avec le soutien matériel de la Maison des Sciences de l’Homme de Paris Nord. Il sera présenté aux établissements du secondaire d’Ile-de-France dès le mois de mai. Deux représentations exceptionnelles de la pièce en direct sont d’ores et déjà pro­grammées pour le 5 avril 2016 à Paris 15e, et pour le 19 mai à Saint-Denis. La première diffusion de la captation vidéo aura lieu au lycée le Corbusier le 12 mai 2016 à Aubervilliers.

Retrouvez toutes nos vidéos sur Plectrude :


- La bande annonce du film Plectrude

- Un apercu des répétitions

- La présentation du projet Plectrude


Action financée par :

idfOOOOlogosurO Oo


logomshoo logop8oo cnrsfroologo-up13-noirs