anorexie

Cet espace est destiné à partager votre expérience personnelle dans le but de se rétablir des TCA ! Ainsi, vous pouvez apporter votre contribution au thème de discussion sur les Troubles du Comportement Alimentaire.

Modérateurs : Modérateurs, Membres actifs

Règles du forum
Merci de prendre connaissance de la Netiquette d'Enfine avant toute consultation ou utilisation.
Répondre
bibo
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 113
Inscription : 04 janv. 2014, 14:14

anorexie

Message par bibo »

bonsoir,

J'ai longtemps hésité avant de m'inscrire sur le forum, puis longtemps hésité avant d'écrire quelque chose par peur d'être incomprise.
Je suis anorexique, aujourd'hui j'essaie de m'en sortir, c'est difficile et parfois je me sens seule car autour de moi personne partage les mêmes difficultés (alimentaires, relationnelles...)
Je m'accroche comme je peux, depuis que j'ai renoncé à toutes mes privations, je me sens moins fatiguée, mais beaucoup plus déprimée, je crois que c'est pour cela que je viens ici chercher du soutien
C'est dur de vivre sans l'anorexie, c'est l'enfer avec elle aussi, il va falloir se reconstruire un nouveau soi, exprimer ses émotions, partager avec les autres, moi qui a toujours tout gardé à l'intérieur pour moi
L'ampleur de la tâche parfois me décourage, vais-je y arriver?
rosie
Enfinien éprouvé
Enfinien éprouvé
Messages : 371
Inscription : 16 mai 2011, 09:44
Localisation : Orleans

Re: anorexie

Message par rosie »

Tu as trouvé le bon endroit pour te défouler, pour dire tes peurs et toutes tes angoisses.
Je suis maman d'une jeune fille anorexique sur le chemin de la guérison. Je peux juste t'encourager à aller de l'avant, je ne vis pas la maladie de l'intérieur. Mais je sais que c'est très difficile au quotidien pour tout le monde. La peur de grossir est omniprésente, mais pour ma fille maintenant la peur de maigrir aussi, mais il y a des choses qu'elle s'interdit toujours. Elle n'a jamais eu beaucoup d'amis, et la maladie l'a encore plus isolée. Depuis quelques temps elle travaille, et à un appartement seule, elle se gère seule. Cela signifie moins de stress pour elle car elle n'a pas à subir la réprobation des autres dans son alimentation, et moi, je peux faire aussi comme je veux. Lorsqu'elle vient manger, je fais très attention à ne rien faire qui puisse la déranger.
Donc je te souhaite du courage, c'est une maladie très longue à guérir, mais il faut croire en la vie. Si tu te sens déprimée, peut être une aide médicamenteuse serait la bienvenue. Il en existe sans accoutumance, ma fille en a eu lorsqu'elle était hospitalisée, et a pu arrêter moins d'un an après sans problème, alors n'hésite pas.
J'espère que tu as quand même un suivi psy, il parait que c'est important...
Bisous
bibo
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 113
Inscription : 04 janv. 2014, 14:14

Re: anorexie

Message par bibo »

merci pour votre réponse pleine d'espoirs et d'encouragements, ça fait du bien de sentir que d'autres partagent les mêmes soucis
J'espère réussir à sortir de cette maladie définitivement avant d'y avoir perdu tout ceux qui m'aiment car je sens que mon évolution ne va pas très vite et que les gens se lassent autour de moi
J'aimerais faire mieux, plus vite, ne plus avoir peur et surtout réussir à me projeter dans l'avenir sans l'anorexie
Je vois un psy , parfois ça m'aide et parfois ça fait mal car il a la fâcheuse manie d'appuyer toujours là ou ça fait mal justement

A bientôt
irma
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 9
Inscription : 23 janv. 2014, 16:19

Re: anorexie

Message par irma »

Bonjour,

Je suis une ancienne anorexique-boulimique et je comprends ta souffrance. Moi aussi j'ai hésité avant de m'inscrire.
Depuis quelques mois ce besoin d'aider et de soutenir des personnes qui souffrent de ce mal m'est apparu vital. L'anorexie est une maladie, ce n'est pas juste une envie passagère de se plier aux diktats de la mode, comme certains se plaisent à dire. La maladie s'inscrit dans des troubles d'ordre psychique trouvant souvent leur origine dans l'enfance. Pour ma part, j'ai été merveilleusement bien accompagnée par le corps médical (psychologue et psychiatre). Des thérapeutes d'exception ! "Je pouvais vider les émotions et les non-dits dont j'étais remplie, verbalement". J'ai été prise en charge pendant près de 9 ans. Les périodes de boulimie et d'anorexie se sont espacées. Je finissais par moins avoir "peur de me nourrir", je faisais moins le tri dans mon assiette et surtout, je ne calculais plus systématiquement le nombre de calories que pouvait représenter chaque aliment que j'étais susceptible d'ingérer. Le combat a été long. Près de 15 ans de TCA, mais ça valait le coup.
Aujourd'hui, j'ai 44 ans et deux ados super sympas. Elles savent ce que j'ai vécu, il n'y a pas de tabou. Je me suis trop cachée et personne ne m'a acceptée avec ma maladie parmi mes proches pour que je me cache de nouveau. Il n'y a pas de honte à souffrir de ce mal, personne n'est à l'abri. Pour me réconcilier totalement avec mon corps j'ai pris des cours de yoga, le corps et l'esprit ne font qu'un. Le yoga a été une véritable révélation, à tel point que je suis une formation de professeur de yoga, mon principal but pouvoir accompagner des personnes souffrant de TCA. J'espère que mon message t'apportera une lueur d'espoir. Rien n'est perdu, tout est à gagner.
rosie
Enfinien éprouvé
Enfinien éprouvé
Messages : 371
Inscription : 16 mai 2011, 09:44
Localisation : Orleans

Re: anorexie

Message par rosie »

Tant mieux si le psy appuie là où ça fait mal, c'est que c'est efficace...car si tu en ressorts comme tu y es rentré ça ne sert à rien.
C'est long, les progrès se font par tous petits pas, des fois des retours en arrière, mais tu avances quand même doucement.
Je te souhaite beaucoup de courage, et plein de belles choses dans ta vie.
Bisous
naurile
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 196
Inscription : 20 sept. 2013, 11:39

Re: anorexie

Message par naurile »

Bonjour,

Tu sais, j'ai souffert pendant 10 ans d'anorexie-boulimie. Voilà 2 ans que je veux vraiment m'en sortir, que je remange normalement ou presque mais que j'ai toujours aussi peur de prendre du poids. Comme toi, je me sens aussi parfois vraiment découragée et triste.

Heureusement, j'ai un très bon psy qui ADORE appuyer où ça fait mal et ADORE me voir malheureuse ! :lol: ce n'est pas tous les jours facile, mais le plus important, c'est de pouvoir ressentir les choses telles quelles sont réellement et de faire sortir ces émotions.

Bien sûr, des fois j'ai envie de tout arrêter parce que je me sens plus mal après une séance qu'avant et que je me dis que ma vie est à peu près normale maintenant. Mais au fond, je continue à me faire suivre car j'ai envie de pouvoir me dire que j'ai été plus forte que la maladie.

Bon courage !!
bibo
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 113
Inscription : 04 janv. 2014, 14:14

Re: anorexie

Message par bibo »

merci pour vos réponses,
oui, je vais continuer à me battre et continuer mon suivi psy même si c'est pénible parfois...
paulinemarmotte
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 4
Inscription : 24 janv. 2014, 21:18

Re: anorexie

Message par paulinemarmotte »

Bonsoir,
J'ai trouvé ce forum en cherchant des informations sur l'anorexie, maladie diagnostiquée par des professionnels de santé.
Bien que le terme ne me fasse pas peur, j'ai trouvé que c'était dur à entendre au vue de ma situation et mon âge :
J'ai 25 ans et j'ai eu un bébé il y a un an. J'ai toujours eu un IMC faible depuis le post-bac, le stress lié aux études et la pression
ont fini par donner lieu à un comportement de prise alimentaire discontinue voire inexistante à certaines repas.
Après une année de préparation à un concours j'ai perdu [...] kgs, les médecins ne se sont pas inquiétés.
Puis j'ai vécu ma grossesse ( désirée après beaucoup de temps consacré à mes études, un besoin de maternité s'est imposé étant
dans une relation stable depuis 3 ans à l'époque).
J'ai donc commencé à travailler ( enseignante) à 3 mois de grossesse. La pression au travail et les preuves à faire ont fini par me
pousser à bout physiquement et j'ai du être alitée à 6 mois de grossesse ( moi qui suis "hyperactive"). Je n'ai pas très bien vécu
cette période et comme toutes les femmes me parlaient de prise de poids pendant la grossesse j'ai fini par me trouver comme
occupation de surveiller mon poids pendant la grossesse...
J'avais pris 8 kgs en 6 mois, je n'en ai pris qu'un en 2 mois ( ma fille est née à 8 mois). Le gynécologue n'était pas inquiet tout
allait bien pour le bébé, elle pesait 3.250kgs à la naissance!
Après l'accouchement j'ai choisi d'allaiter ma fille, énorme pression sur moi-même ( je suis perfectionniste comme beaucoup de
personnes ayant u à n trouble de comportement alimentaire m'a t'on dit) j'ai voulu faire bien , laisser ma fille têter quand elle le voulait
Elle tétait environ 8 à 12 fois jour et nuit. 8-[
Un rythme épuisant, j'ai essayé le biberon elle refusait....
J'ai dû m'arrêter au travail ( vertiges, trouble oreille interne, tremblements...)
puis les vacances d'été sont passées et j'ai repris le travail en septembre.
J'ai perdu en tout 10 kgs de l'accouchement à la fin de l'allaitement en septembre ( à 7 mois de la petite) avec une grande incompréhension
des médecins. :?

Là au vue de mon poids ( [...] kgs en septembre) m'a médecin m'a conseillé une psychiatre qui a donc diagnostiqué une anorexie mentale.
Pourtant : je mange environ 1600 Kcal par jour minimum ( ce chiffre m'a été donné suite à un rdv chez une dieteticienne) sans regarder si il y a des sucres ou graisses.
Mon problème se situe sur les quantités : il m''est impossible de manger plus d'une demie assiette de pâtes le midi.

J'aimerai votre aide, cette "pathologie" me ronge littéralement alors que je n'ai pas eu d'antécédents dans mon adolescence de perte de poids.
Autour de moi, personne ne comprend, mise à part le papa de ma fille qui malgré un debut difficile essaie de m'aider avec le peu qu'il sache sur la maladie.

merci et désolée pour le roman...

Concernant les autres messages, je soutiens toute personne qui souhaite s'en sortir, je pense qu'en communiquant on peut lutter contre la maladie.
Répondre