Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Cet espace est destiné à partager votre expérience personnelle dans le but de se rétablir des TCA ! Ainsi, vous pouvez apporter votre contribution au thème de discussion sur les Troubles du Comportement Alimentaire.

Modérateurs : Membres actifs, Modérateurs

Règles du forum
Merci de prendre connaissance de la Netiquette d'Enfine avant toute consultation ou utilisation.
Répondre
Hypercolza
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Enregistré le : 12 déc. 2017, 22:40

Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Hypercolza »

/!\ Désolé mon texte est très long mais il y avait tellement de choses à dire, j'espère sincèrement que vous arriverez à le lire entièrement même si vous devez le faire en plusieurs fois, plusieurs jours, plusieurs semaine car ça pourrait vous aider et même si vous ne me croyez pas ou que vous n'avez pas de déclique, et bien j'aurai quand même planté une graine en vous . Et surtout, renseignez vous sur ce que je dis pour vous faire votre propre avis! /!\

Bonjour, J'avais passée 1H30 à rédiger un TRES long texte sur l'hyperphagie mais lorsque j'ai voulu le publier le site m'a fait une jolie surprise "il faut vous connecter pour publier" et a malheureusement effacé l'intégralité de mon texte. J'avais clairement de fermer mon pc et de me dire "et bien tant pis j'en ai rien à faire je refuse d'écrire un nouveau texte alors que j'avais dis énormément de choses dans celui d'avant" (je déteste faire un travail moins performant que ce que j'avais déjà fait de base).

Enfin bon, j'ai hésité plusieurs à fois à ragequitte mais je vais me faire violence car je pense vraiment que ce que j'ai a dire pourrait en aider certains même si je ne prétends pas faire de miracles non plus, ce qui a marché chez moi ne marchera pas forcément chez tout le monde. Nous sommes tous différents.

Je suis en train de sortir de l'hyperphagie petit à petit et j'estime avoir le devoir d'informer toutes les personnes atteintes par cette TAC.

Bon alors je m'appelle Cassandra, j'ai 20 ans et je fais 1M72 ; Je souffre d'hyperphagie depuis que j'ai 11 ans mais à l'époque je pensais simplement être "un peu trop gourmande" comparée aux autres .

En tant qu'hyperphage je comprends totalement vos peines, votre désarroi, votre tristesse, vos prises de poids, vos pertes de poids et tous ces régimes ratés aux effets yoyo désastreux.
Toutes ces années de tristesses à se demander "pourquoi est ce que je ne peux pas me contrôler?" "C'est mon corps je ne comprends pas pourquoi je ne peux rien faire" "aujourd'hui c'est régime!" "bon, tant pis je m'en fiche je recommencerai demain" "... pourquoi j'ai fais ça je suis horrible, je suis dégueulasse, c'est pas normal de manger autant" "pourquoi les autres peuvent se contrôler mais pas moi?" "pourquoi suis-je comme ça" et j'en passe.

On est tous passés par là, et malheureusement on continue et on continue à le faire, c'est un cycle infernal qu'on ne contrôle pas:

Crise -> manger -> déprime -> crise -> manger-> déprime -> prise de poids sur plusieurs mois -> régime -> raté / réussi , si réussi alors perte de poids puis... -> crise -> manger -> déprime > prise de poids ......

Il faut que vous sachiez quelque chose, vous n'êtes pas seuls. Il va vous falloir de la volonté pour vous en sortir mais on n'a rien sans rien donc il faudra faire des sacrifices mais honnêtement, le jeu en vaut la chandelle.


Comment j'ai réussi à calmer mes crises d'hyperphagie depuis 1 mois édemi maintenant:

Pendant cet été j'ai découvert après une très violente crise qui m'a fait un énorme électrochoque que NON ça ne pouvait pas être pas de la simple GOURMANDISE.
J'ai donc décidé de me renseigner sur ce que ça pouvait être car ce n'était plus possible, j'enchaînais crise sur crise depuis 5 ans et mon poids passait son temps à augmenter; je passais mon temps entre crises et régime puis re crise et l'effet yoyo ne me laissait pas intacte c'est comme ça qu'à chaque régime je gagnai 2 nouveaux kilo supplémentaires ....

En 5 ans je me suis donc vue passer de [...] et je savais très bien que si je ne faisais rien j'allais finir obèse mais que faire de plus quand chaque régime finit par être un échec ? Je tenais toujours 3 à 4 semaines maximum puis tout recommençait ....

J'ai donc fait énormément de recherches sur l'hyperphagie (à en devenir maladif je pense), j'étais omnibulée par cela, plus je me renseignais plus je désespérai "je ne m'en sortirai jamais, je vais avoir ça toute ma vie, j'ai fais tellement d'efforts et pourtant je fini toujours par tout gâcher".
C'était absolument horrible. Lors de mes crises je me disais "super tu n'es pas gourmande, tu es malades, c'est encore pire" , j'étais vraiment très mal.

J'avais tenu un régime pendant 3 semaines durant août car j'avais atteint le poids de [...] (alors que mon poids maximal était de [...] .. le choque). J'étais donc passée de [...] en 3 semaines (j'ai énormément de chance car aujourd'hui je me rends compte que c'est rare de pouvoir perdre autant aussi facilement), malheureusement j'ai refais des crises jusqu'au 14 novembre (3 longs mois...) et je suis montée à [...] ... je vous laisse imaginer mon état psychologique.

Je n'en pouvais clairement plus,j'étais malheureuse et je me dégoûtais. Personne ne comprenait ce que je vivais car pour eux on peut se contrôler, c'est juste un manque de volonté ou de la fainéantise. On a juste pas envie de faire des efforts selon eux.
Je ne pense pas que les gens puissent comprendre tant qu'ils ne le vivent pas et cela malgré toute leur bonne volonté (qui peut d'ailleurs nous faire du mal sans qu'ils s'en rendent compte, une petite remarque par içi, par là .."mais non pourquoi tu fais ça? tu as dit que tu étais au régime!")
Quand on est hyperphage on se cache pour faire nos crises, les gens ne peuvent donc pas savoir et ont une image déformée des quantités de nourriture qu'on leur explique avoir mangé "moi aussi je mange beaucoup! l'autre jour j'ai mangé un menu mcdo avec un dessert ! " "ha oui? moi j'ai mangé un menu mcdo pour 3 personnes suivi d'un paquet de bonbon, 6 bars de kinders buenos, presque tout un paquet de chips et deux paquets de granolas et ça en 15 minutes/ 30 minutes jusqu'à ce que mon estomac soit plein et quand mon estomac a commencé à aller mieux j'ai de nouveau tout mangé jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien :) ) .

Bon désolé je me perds .. j'aime beaucoup écrire :-D Bon quoi qu'il en soit, j'ai décidé que ce n'était plus possible et j'étais bien déterminée à réussir à me reprendre en main et à enfin trouver d'où venait le problème!

La solution a été quelque chose d'évident , quelque chose que j'ai toujours su mais sans penser qu'elle en était la cause : LE SUCRE

Et oui vous m'avez bien entendu, le sucre était donc la cause de tous mes problèmes, je vais essayer de vous expliquer le pourquoi du comment mais honnêtement j'écris depuis 2 heures et je suis très fatiguée, de plus j'ai accumulée tellement d'informations qu'il serait compliqué pour moi de tout vous expliquer donc il faudra que vous fassiez vos propres recherches en plus! .

"Le sucre appel le sucre", vous n'imaginez pas à quel point... le sucre est une drogue que l'on retrouve partout aujourd'hui, il est dans vos conserves, dans votre jambon, dans votre paquet de chips, dans les gâteaux que vous donnez à vos enfants, dans vos plats surgelés picars et dans tous vos plats préparés, il est même dans le pain (comme le pain de mie).
Il est donc TRES important que vous lisiez attentivement la composition des ingrédients quand vous faites vos courses... vous allez être très surpris, aurevoir le ketchup et la mayonnaise bien aimé , aurevoir la boîte de petits poids carotte ( mon coeur s'est fendu en deux quand je m'en suis rendue compte :( ).

Le sucre est utilisé partout car il n'est pas cher, c'est un bon conservateur et un exhausteur de goût, d'ailleurs tous les produis 0% sont pétés de sucre car quand on enlève les matières grasses ça n'a plus de goût donc les industriels compensent (ils ne veulent pas votre santé mais votre argent, retenez bien cette phrase).

Le problème du sucre c'est que c'est une DROGUE très puissante qui est énormément plus addictive que la cocaïne, quand nous avons du sucre nous en voulons toujours plus. Le sucre appel le sucre , à votre avis, pourquoi quand on fait des crises d'hyperphagie on se jette tout de suite sur les aliments sucrés ou gras et pas sur des fruits ou autre? ou alors, pourquoi quand on décide de faire notre crise sur des fruits on n'est toujours pas satisfait et malgré le fait que l'on ait englouti 8 fruits on a toujours autant envie de manger alors qu'on sait que notre ventre est remplit et que l'on n'a absolument pas faim.

Notre cerveau a BESOIN de sa dose de sucre, nous sommes comme des drogués. Dites vous que j'ai réussi plus facilement à arrêter: la cigarette , la drogue et l'alcool que d'arrêter le sucre.
J'ai commencé mon sevrage au sucre en allant chez ma grand mère pendant 5 jours, il est difficile d'aller faire un tour au super marcher quand il est à 30 minutes de voiture et qu'on n'en a pas :') .
Les premiers jours étaient horribles, j'ai vraiment ressenti un énorme manque, mon cerveau VOULAIT du sucre, il m'ordonnait d'en prendre sauf que voilà, je ne pouvais pas. Je n'étais pas bien, j'étais une droguée à la recherche de sa dose et heureusement pour moi, ma grand mère est très "bio" donc il y avait peu de choses sur lesquelles je pouvais craquer. Des fruits, du chocolat noir, du pain , des fruits secs .
Mon sevrage a duré 3 jours, j'étais fatiguée, irritée , j'avais envie de manger tout ce que je pouvais peu importe quoi et ça et le plus vite possible, j'avais un réel besoin besoin de me gaver pour me gaver.
Honnêtement, je ne pense pas que j'y serai arrivée à faire cette détox si je n'avais pas été coincée là bas et jugée par mes grands parents qui eux ne mange pas grand chose. Quand on est hyperphage on ne ressent plus la sensation de satiété donc oui, effectivement , on mange . On mange même beaucoup, beaucoup, beaucoup.
(je me souviendrai toujoursd'une phrase : "et bah dis donc, quand elle aime elle ne rigole pas celle là" oui effectivement, désolé j'avais mangé presque tout un fromage toute seule et dieu sait que je m'étais contrôlée devant eux)

Bon, revenons à nos moutons.
Le sucre est donc une drogue et notre cerveau en réclame, pourtant en tant qu'être humain nous n'avons pas besoin de sucre RAFFINés! , le sucre raffiné = le sucre blanc . Notre organisme a besoin de sucre pour fonctionner, oui, mais des glucides venant des féculents et du fructose venant des fruits. Nous n'avons PAS besoin de sucre raffiné qui se trouve absolument PARTOUT dans notre alimentation (il y a 40 ans on était à environ 1Kg ou 4 kg de sucre par an et par habitants, aujourd'hui on est plus dans les 50 kg de sucre par an et pas habitant ).

Le sucre est mauvais, c'est un poison, il provoque l'obésité, et de nombreuses maladies comme le diabète de type 2 ou détruit les dents (j'ai 7 dents dévitalisées à cause du sucre et j'ai encore énormément de problèmes actuellement ..) .

Mais pourquoi réclamons nous du sucre ? pourquoi est -il source de crises ?
Et bien quand on mange trop de sucre, notre taux de sucre dans le sang va augmenter en flèche un peu comme pour la drogue, on prend une drogue et PAF on se sent bien et apaisés mais que se passe t'il quand le temps passe ? et bien la glycémie dans le sang (taux de sucre dans le sang) va chuter très rapidement et va passer en dessous de la limite requise ce qui va provoquer un état de manque .
Que se passe t il quand un drogué est en état de manque? il a un besoin irrésistible de reprendre une dose pour faire remonter ce manque à un palier correcte, il ne va penser qu'à ça, à sa prochaine dose, quand est ce qu'il va la prendre, comment il va la prendre , il en a besoin, il la veut.
Il va essayer de tenir mais ton corps ressent un réel manque et l'information est envoyé au cerveau qui va te demander de régler le problème.
"Prend ta dose et ça ira mieux" "non il ne faut pas je vais le regretter" "bon et puis merde fait chier je m'en fiche" ".. pourquoi est ce que j'ai fais ça ..." ça ne vous rappel rien? ...

Et bien c'est exactement ce qu'il se passe quand on mange trop de sucre, notre taux de glycémie augmente trop vite puis redescend trop vite donc on est en manque et on a BESOIN de le faire remonter pour que ça aille mieux.
Il est aussi indéniable que le sucre nous apporte énormément de plaisir quand on en mange donc ça titille l'hormone du plaisir en plus de tout ça (tiens c'est marrant, la drogue aussi). Aussi il ne faut pas exclure les mauvaises habitudes alimentaires que l'on prend au fil des années.


Bon je vais en revenir à ma détox de sucre chez ma grand mère, la phase la plus dure a été durant les 3 premiers jours où j'étais vraiment une droguée en manque, c'était vraiment très impressionnant à voir. J'ai donc passé ces 3 jours au lit pour me calmer (j'étais en vacances donc ça a été plus" facile" pour moi ...) . Je continuais à manger de grosses quantités mais j'ai commencé à essayer de me réguler petit à petit à cause des jugements à table (ce qui m'a au final aidé mine de rien :/) .
Je peux vous garantir que j'attendais chaque repas avec impatience et que je ne loupais ni le petit déjeuné ni le goûté. Maintenant il faut faire attention à ce que vous mangez , les féculents sont des glucides ils font donc monter votre taux de glycémie dans le sang comme pour le sucre blanc , il ne faut donc pas en abuser car ça peut provoquer un pic glycémique. (ce n'est pas pour rien que lors des crises on aura tendance à se tourner vers du riz, des pates ou une baguette entière de pain , glucide glucide glucide ) .
Attention, nous avons quand même besoin de glucide (pas du sucre raffinés, oui oui je précise encore), les féculents sont donc important pour notre santé car ils nous apportent des glucides dont l'organisme a besoin pour fonctionner, il ne faut juste pas en abuser.
Bon du coup si je vous dit ça c'est par ce que j'ai mangé beaucoup de féculents là bas car étant en manque de sucre j'avais besoin de me gaver (je n'avais connaissance de l'existence de l'indice glycémique et de son importance à ce moment là ) du coup je me suis tournée naturellement vers tout ce beau petit monde qui au final palliait le manque de "sucre".

Je suis restée 5 jours là bas et en rentrant dans le train je me suis fait mon "dernier petit plaisir", une bonne baguette tradition avec du beurre salé et du jambon (je suis à moitié bretonne, vive le beurre salé *-*) et j'étais bien décidée à virer le sucre blanc de ma vie.

Si le sucre était la source de mon hyperphagie croyez moi que j'étais bien décidée à m'en débarrasser et ça même si je devais sacrifier à jamais le sucre raffiné de mon alimentation (j'ai fais un cap pâtissier et je suis une grande amoureuse du sucre en particulier les bonbons acides, gâteaux etc. J'ai toujours mangé ça depuis mon enfance donc ça vous permet de vous rendre compte à quel point ce n'était pas gagné d'avance! )

Les jours ont commencés à passer et j'étais bien décidée à ne plus manger de sucre, je voulais vraiment voir ce que ça ferait si j'arrêtai de le faire et aussi comment ça se passerait lorsque je serai de retour sur paris, dans mon appartement, seule avec des super marcher ouvert jusqu'à 23 h et mcdo, kfc , kebab , etc (= toutes les conditions réunies pour avoir des crises).

J'ai été omnibulée par ça, j'étais tiraillée par la possibilité de pouvoir me débarrasser de mes crises et par le fait que je disais adieu à tout ce que j'aimais ...

J'ai tenu, "non merci je ne mange plus de sucre" " quoi? tu ne manges plus de sucre? c'est ridicule c'est important le sucre on en a besoin pour notre santé!" (Oui mon coco mais pas du sucre blanc) " roh c'est bon c'est pas un seul gâteau qui va te faire raté" (Eu, je ne crois pas que tu saches ce que je vie, ce que j'ai vécu, et ce que j'ai peur de revivre , ce gâteau ne représente rien pour toi mais il pourrait tout gâcher pour moi ) "roh, tu vas devenir chiante, tu ne bois plus, fume plus et maintenant le sucre, et puis quoi encore ? être végan" (...) .

Je me suis retrouvée face aux mêmes difficultés que j'ai j'ai décidé d'arrêter l'alcool pendant un mois, les gens ne comprennent pas votre choix "aller c'est bon juste un" , l'une des meilleures répliques que j'ai trouvé pour parer tout ça c'est "Si j'avais décidé d'arrêter de fumer est ce que tu m'aurais tendu une clope en me disant "aller, juste une , ça ne te fera pas de mal .. aller! amuse toi un peu " NON NON NON NON et NON.

Bon, en tout cas j'ai tenu, une semaine, puis deux , et puis je me suis rendue compte d'un truc.
Mes envies, cette petite chose dans ma tête qui me disait "aller , on y va on va acheter tout ça et on mange tout", cette envie irrésistible qui me faisait craquer à chaque fois, cette chose incontrôlable.
Et bien non, elle n'était plus aussi présente qu'avant , bien sûr quand je pensais à manger des gâteaux ou des bonbons j'avais "envie" d'en manger mais c'était juste une idée comme ça mais rien qui allait me faire y aller sans que je puisse me contrôler.
Un peu comme si je m'étais dit "oh, et si j'allais acheter ce vêtement ça serait sympa , mhh bon je n'ai pas le droit. Rah, tant pis" et puis je passais à autre chose . Avant c'était "Fait le, fait le, fait le, tu vas le faire de toute façon, t'es jamais capable de tenir, tu vas le faire, fais le " et je le faisais .


Je me suis ENORMEMENT renseignée sur tout ça, boulémie, hyperphagie, anorexie , obésité morbide, obésité, Indice glycémique (ha au fait, les féculents ne sont pas des sucres "lents" et le sucre n'est pas un sucre "rapide", tout ça est obsolète et ce qui doit être utilisé est l'indice glycémique des aliments, c'est à dire la vitesse à la quel les glucides de l'aliment vont être assimilés par l'organisme ).
Je me suis aussi beaucoup renseignée sur le diabète et toutes les maladies provoquée par le sucre, je me suis renseignée sur tous les côtés positifs que ça allait m'apporter, j'ai regarder des 50 enes de vidéos en tout genre sur la nutrition etc.

Pour tenir ce dur combat j'avais BESOINS de me motiver et pour me motiver, je me suis dégoutée, j'ai regardé une tonne de documentaires sur comment les industriels nous empoisonnaient , comment les maladies pouvaient nous atteindre, des trucs sur l'obésités MAIS j'ai aussi regardé des choses sur le poids, les grosses pertes de poids, les conséquences d'une alimentaiton saine, les conséquences du sel sur l'organisme , etc etc etc

Me renseigner me permettait de me dire "Je fais tout ces sacrifices par ce que en dehors de ne plus avoir de crises, ma santé ira mieux, je ne finirais pas obèse, les industriels sont des cons, " car oui ne plus faire des crises c'est super mais croyez moi qu'on a souvent envie de flancher et le seul moyen pour moi c'est de me dégoûter (et encore croyez moi qu'au début je voyais des choses genre le film super size me et je bavais littéralement devant ce qu'il mangeait alors que pendant tout le film ils disaient à quel point c'était mauvais pour sa santé)




BON , résultat des courses :

Aujourd'hui je suis à 1 mois édemi sans sucre. Je suis passée de [...], je ne suis pas tombée malade une seule fois cette hiver (alors que je prends le métro 2 heure par jours et que je travail 15H par week end dans un frigo géant ,vive le franprix et la vie étudiante) .

Je suis en forme, je dors beaucoup mieux qu'avant (je faisais beaucoup d'insomnies), je mange beaucoup moins maintenant même si tant d'année de mauvaises habitudes ne m'ont pas laissées intactes et je suis encore capable de me gaver si j'ai vraiment envie de profiter de quelque chose (à la seule différence c'est que maintenant je me sens vraiment mal si je mange trop, bon ça m'empêche pas de recommencer parfois, mauvaise habitude de l'hyperphagie...)

En 1 mois édemi j'ai fais 3 crises (comparée à 15 c'est incroyable D:) mais comme je ne pouvais pas manger de sucre j'ai été obligée de me reporter sur le pain , les pates, le riz et parfois des chips et le fromage, ça réduit vachement le champs de possibilités de ne pas pouvoir manger de sucre .

Ces crises n'ont pas eu la même durée,parfois 2 jours, parfois 1 et parfois 4 , elles se sont toutes déclenchées car j'avais abusé des féculents du coup paf, le taux de glycémie a augmenté trop vite et est redescendu trop vite :/. En tout cas j'ai eu énormément moins de difficultés à les calmer que quand c'était des crises avec du sucre , c'était surtout une question de volonté et parfois on met un peu plus de temps pour se gérer (on dira merci à la raclette , le pain et le fromage pour la crise des une semaine é-é )

Mon alimentation est beaucoup mieux, c'est sûr que quand on est obligé d'arrêter le sucre on dit aurevoir aux mcdo et compagnie , aux conserves , aux plats préparés , etc ,il faut vraiment lire les étiquettes pour savoir si il y e a dedans ou non ha aussi, le sucre peut avoir plusieurs nom donc les industriels en profitent, c'est comme ça que l'on peut se retrouver avec de l'amidon, du dextrose, du fructose, du glucode et du sucre dans la même ligne, oh .. attendez .. mais tout ça c'est du sucre? et bah oui, juste ils ont des appellations différentes pour un même composant au final .


Bon du coup maintenant je mange des fruits (bio pour le moment car j'ai des tickets restaurant, j'essaye surtout d'acheter des fruits à la peau fine en bio et pour les autres je m'en fiche) , je mange des légumes, je cuisine mes propres plats (pourtant j'ai un emplois du temps très chargé en ce moment :/ ) , je ne mange plus aux fast food, je trouve ça ignoble maintenant , sans goût et dégueulasse.

Le truc quand vous arrêtez le sucre c'est que vous retrouvez le goût des aliments, le VRAI goût, c'est juste ... incroyable .. maintenant quand je mange des clémentines j'ai l'impression de manger des bonbons D: (et j'ai réussi à trouver une banane trop sucrée, j'ai été obligée de la jeter tellement ça me dégoûtait) . En fait vous finissez par retrouver vos VRAIS sensations , le goût redevient normal .

Petit à petit et sans que je m'en rende compte directement, j'ai arrêté le sel. Moi , GRANDE , TRES TRES TRES TRES TRES grande mangeuse de sel , j'ai arrêté d'en manger . Je m'en suis rendue compte au bout de 3 semaines . Avant quand je mangeai je mangeai le plat pour le sel car pour moi rien n'avait de goût donc j'en mettais des quantités astronomiques (sans rire). En arrêtant le sucre j'ai simplement rédécouvert le goût des aliments et maintenant je ne sal plus mes plats tout simplement par ce que le saumon me sert de sel naturel , etc .


Bon voilà, je suis sincèrement navrée mais je me suis totalement faite l'avocate du diable envers le sucre.

Je ne mange plus de sucre et je ne force personne autour de moi à le faire MAIS je voulais vraiment vous informer de tout ça car c'est la cause de mes problèmes de nourriture , ceux qui me diront "oui mais t'as aussi l'aspect psychologique on est pas tous comme toi" ,et bien j'ai eu énormément de problèmes dans ma vie, mon enfance , ça en a été tel que je me suis arrachée la peau des lèvres jusqu'au sang pendant 15 ans , que je parlais extrêmement vite, que je suis très sensible et que j'ai eu au moins une 30 ene de tics de stresse que j'apprends encore à gérer aujourd'hui.

Oui les problèmes spychologique peuvent jouer en attendant ce qui m'a permis de commencer ma guérison ça a été de virer totalement le sucre raffiné de ma vie et ça marche.


Bon, je sais c'est un énorme pavé, j'en suis sincèrement désolé.
J'espère que certaines personnes auront le courage de le lire jusqu'au bout car je suis sûre que ça pourrait aider beaucoup de monde (malheureusement j'ai beaucoup trop écris :/ )

Je vais essayer de vous mettre pas mal de liens que vous pourrez aller voir mais je vous le répète , renseignez vous par vous même, se faire son propre avis et avoir l'esprit critique est très important!

Sur ce , bonne soirée, il est bientot 1H et j'écris depuis presque 3 heures maintenant :')

Ha et n'oubliez pas, "Rome ne s'est pas construite en un jour", c'est la phrase que je me répète tout le temps pour m'aider quand je craque , persévérez et gardez espoir, si vous avez été capable de faire des régimes drastiques pendant autant de temps vous serez capable de vous passer des sucres raffinés .
Gotmarlecalamard
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 4
Enregistré le : 21 juil. 2018, 09:55

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Gotmarlecalamard »

Merciiii pour ton témoignage, ça m'aide tellement! J'essaye de sortir d'une période d'anorexie en remangeant "normalement" sauf que je ne ressens plus les sensations de faim et satiété ce qui engendre des crises d'hyperphagie sur environ tous les aliments ( mais surtout les gâteaux industriels ) je ne comprenais pas vraiment pourquoi... en même temps lors de ma période d' anorexie j'ai supprimé tous les sucres et toutes les matières grasses, je pense que cela doit jouer....
K-mi
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 15
Enregistré le : 24 juil. 2018, 16:43

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par K-mi »

Merci beaucoup pour ce témoignage
Anorexie depuis 4 ans je fais à présent des crises hyperphagiques mais quand je prends du poids c'est pour le remettre par peur ensuite.
J'aimerais vraiment arrêter cela
Pourrais tu donner des conseils encore plus précis sur le sevrage en sucre? Quels aliments reduire ou éviter? Que privilégier?
Merci bcp
K-mi
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 15
Enregistré le : 24 juil. 2018, 16:43

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par K-mi »

Merci beaucoup pour ce témoignage
Anorexie depuis 4 ans je fais à présent des crises hyperphagiques mais quand je prends du poids c'est pour le remettre par peur ensuite.
J'aimerais vraiment arrêter cela
Pourrais tu donner des conseils encore plus précis sur le sevrage en sucre? Quels aliments reduire ou éviter? Que privilégier?
Merci bcp
angelade
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Enregistré le : 21 août 2018, 22:23

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par angelade »

bonjour, je viens de lire ton temoignage, alors bravo je fait aussi de lhyperphagie et jaimerais tellement avoir ta force pour men sortir. je suis tout as fait daccord avec toi au sujet du sucre il nya pas pire, jen ai egalement une enorme addiction.
en tout cas barvo a toi tu as du mérite, a chaques fois je me di cest la derniere fois je vais gerer mais je nya arrive pas .
Lovely
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Enregistré le : 30 déc. 2018, 10:18

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Lovely »

MERCI! MERCI! MERCI!
Pour ton témoignage, il me donne tellement de force et de courage pour moi aussi tenter et réussir à vaincre cette «maladie» même si j'ai encore du mal à assumer que je suis malade plus en raison du regard des autres qui pensent que notre addiction à la nourriture est plus la traduction d'un manque de volonté que d'une réelle addiction. Le parallèle que tu fais avec la drogue est tellement juste! Je me suis tellement reconnue dans ton récit notamment ces deux passages qui m'ont fait rire et pleuré à la fois que sont celui du fromage et du «moi aussi je mange beaucoup... mais je ne pense que tu te sois enfilé 3 macdo, un paquet de bonbons, etc». Enfin bref...
J'ai pris conscience que j'avais un véritable problème avec la nourriture, il y a un an. Delà j'avais décidé d'arrêter le sucre, chose à laquelle je me suis relativement tenue mais je suis encore loin d'avoir réglé mes problèmes. En effet, ils datent de mon enfance, j'ai toujours eu un rapport émotionnel avec la nourriture ( oui je sais que certains peuvent trouver cela abusif ou du moins étrange mais je le dis tel que ça l'est) donc dès lorsque je suis amenée à gérer un stress, une peur, une angoisse ça va automatiquement passé par la nourriture. Et sans m'étaler sur le sujet, j'ai un passé assez lourd donc ça n'a pas aidé. Encore aujourd'hui je fais très régulièrement des crises.

Mais bref, ce que je voulais te dire c' est merci parce que grâce à toi, je me rappelle que je suis sur la bonne voie, elle sera longue et difficile mais au final je dois juste me concentrer sur le bon objectif. Comme tu l'as dis, Rome ne s'est pas fait en un jour.💪
Astarté
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Enregistré le : 19 avr. 2019, 23:44

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Astarté »

Bonjour

Je vous fais part de mon expérience.? J'ai découvert -par hasard- récemment que j'étais hyperphagique. J'ai demandé à mon homéopathe d'où cela venait, et il m'a répondu que chez les hyperphagiques le foie ne joue plus son rôle de régulateur de la glycémie et du glucose. Cela créée donc une carence qui provoque cette envie de sucré et cette absence de satiété. Il m'a prescrit [...] ainsi que [...] (=nutri foie) et mon hyperphagie a disparu !
J'espère que mon témoignage vous aidera à comprendre d'où vient le problème et à le combattre.

Pascale
Zaphi30
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Enregistré le : 06 mai 2019, 13:26

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Zaphi30 »

Un énorme merci d'avoir écrit cet article. Je suis tombé dessus par hasard, il m'a fait du bien car il m'a fait comprendre beaucoup de choses. Je m'en doutais et je sais maintenant où est la solution. Merci beaucoup pour ce partage maintenant il n'y a plus qu'a!!!😉
Moulbims123
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Enregistré le : 10 mai 2019, 15:08

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Moulbims123 »

Bonjour,
Je vous écris car j'ai besoin de parler à quelqu'un de mes problèmes avec la nourriture. En effet, il est inconcevable pour moi d'en parler à mes proches, ils ne me comprendraient pas et me jugeraient. J'ai 32 ans, je suis mariée et maman d'une petite fille de 7 ans.
Je commence à me poser de plus en plus de questions, car je n'arrive plus à supporter mon poids, mon corps et mon rapport à la nourriture... Je n'en ai jamais parlé à personne, mais aujourd'hui je n'en peux plus... Etant ado, j'avais quelques kgs en trop (rien d'alarmant mais assez pour que certaines personnes de ma famille m'appellent "la grosse intello"). J'ai rencontré l'homme qui est aujourd'hui mon mari quand j'avais 19 ans, je savais que j'avais quelques kgs en trop mais je m'en fichais j'étais heureuse ! Nous avons emménagé ensemble, j'ai pris quelques kgs, puis il m'a quitté au bout de presque 2 ans pour retourner avec son premier amour... Grosse déprime, [...]Kgs perdus en 1 mois et demi car je savais qu'en maigrissant je pouvais le reconquérir (il avait toujours des remarques désobligeantes sur mon physique auparavant). Pari gagné ! Nous avons recollé les morceaux, les premiers mois ont été compliqués mais ça a marché ! Je suis tombée enceinte 2 ans plus tard et ai pris [...]kgs pendant ma grossesse. Je détestais mon corps mais je n'avais pas la force et l'envie de me priver pour faire un régime, encore moins du sport ! Puis les mois ont passés et avec l'arrivée de notre fille, j'avais de plus en plus envie de me marier, pour que l'on forme une "vraie famille". Mon compagnon, toujours délicat dans ses paroles, m'a un jour répondu qu'on se marierait quand je pèserais 58kgs (à cette époque je faisais [...]kgs pour [...]). J'ai donc décidé de prendre les choses en main, régime hypocalorique trouvé sur le net, course à pied 3 à 4 fois par semaine et en 6 mois j'avais atteint mon objectif ! Pour mes 30 ans, nous avons donc commencé à planifier notre mariage. J'étais aux anges, très stressée pour tout organiser et ne rien louper mais ravie d'épouser l'homme de ma vie ! J'ai continué mon régime restrictif et le sport (fitness 2 fois par semaine et course à pied ponctuellement). Nous nous sommes mariés en juin 2018, superbe journée, souvenir inoubliable ! Malheureusement je ne pesais déjà plus [...]kgs mais [...]... je me suis bien sûr gardée de le dire à mon mari...Nous voici maintenant en mai 2019, bientôt un an de mariage et kgs, soit [...]kgs de plus en 18 mois alors que je surveille autant mon alimentation et que je fais autant de sport ! La semaine je ne m'accorde que très peu d'écarts alimentaires, le week-end c'est un ou 2 repas "normaux" ou restos, et le problème c'est que si on fait un repas juste à trois à la maison, je mange des quantités beaucoup plus importantes que d'habitude et je me goinfre ensuite de biscuits, chocolats, bonbons, fromages pendant que mon mari est occupé dehors à bricoler... ensuite je dors en pleine journée, je me réveille et si il est toujours dehors je remange n'importe quoi alors que je n'ai pas faim (j'ai mal au ventre encore rempli). MAIS C'EST PLUS FORT QUE MOI je ne peux pas m'en empêcher ! Et je me pèse le lundi matin et j'ai grossi et je m'en veux terriblement d'avoir fait ça ! Je fais très attention jusqu'au vendredi, je remange n'importe quoi n'importe comment dès le vendredi soir, je me pèse le lundi matin et j'ai encore grossi... Je n'aime pas mon corps, j'ai trop de ventre, des cuisses trop grosses et pas assez de poitrine... je voudrais tellement arrêter de penser à manger en permanence ! Quand je suis au travail, je pense à ce que je vais manger le week-end, puis je me dis que ce n'est pas bien, puis le week-end arrive et c'est plus fort que moi je dévore n'importe quoi ! Je voudrais tant perdre les quelques kgs que j'ai pris et revenir à [...]kgs (car oui je me sentais hyper bien à ce poids) et SURTOUT stabiliser mon poids sans trop me priver. Je suis prête à consulter un spécialiste pour m'aider, mais je ne sais pas vers qui me tourner... J'ai essayé d'en parler à mn médecin traitant sans résultats : elle me dit que mon poids et normal par rapport à ma taille et que c'est normal aussi de devoir manger si peu et faire du sport pour rester comme je suis. Bien sûr je n'ai pas dit ce que je mange le week-end, c'est mon médecin de famille... Elle ne comprends pas que je n'aime pas mon corps actuel et que j'en ai marre de ne penser qu'à la nourriture tout le temps. Je ne sais pas si je suis hyperphage ou boulimique ou juste obsédée par mon poids et la nourriture...
Lacoste
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Enregistré le : 24 mai 2019, 00:44

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Lacoste »

Bonjour Pascale,
J’aimerais connaître ce que ton homéopathe t’a donné pour aider à régulariser la glycémie et le glucose. Et tu nomme nutrition fois. J’aimerais beaucoup essayer si ça marcher avec toi. Merci beaucoup Chloé
Danie_k
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 15
Enregistré le : 10 oct. 2018, 21:34

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Danie_k »

Ton témoignage est impressionnant et je te dis merci, car en effet l'idée que le sucre était la cause de mes TCA m'a traversée, mais je croyais que tout était basé sur le plan psychologique. C'est le cas et en même temps tout ce que tu viens de dire me fait réaliser que le sucre nous "satisfait" et que si on le bannit en même temps qu'on soigne nos problèmes psychologiques, il y a de l'espoir. Enfin bref j'ai envie de te féliciter pour ce que tu as traversé. Je trouve ça effrayant que la production industrielle fourre du sucre partout dans le but de nous rendre accro et de nous faire dépenser notre argent. C'est quelque chose qui devrait être dénoncé aux infos, dans ces foutues publicités qui nous proposent de perdre du poids avec Comme J'aime pour ensuite présenter le nouveau menu Mc Do (contradictoire n'est-ce pas?). Et d'ailleurs mon coeur aussi est fendu quand j'ai découvert qu'il y avait du sucre dans les petits pois carottes en conserve!! C'est genre... l'aliment de base qui me servait de consolation de conscience après une crise. Maintenant je comprends. Je comprends pourquoi j'adorais ça.
J'espère que j'arriverai à tenir comme toi aussi longtemps sans dose de sucre. Encore bravo et bon courage.
Danie
Elise9
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 3
Enregistré le : 01 avr. 2019, 22:38

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Elise9 »

bonjour!
Wow c'est un témoignage impressionnant :roll:
Pour ma part, je suis passée par beaucoup de stades au court de mon combat contre les TCA. Hyperphagie boulimique puis anorexie. je suis en période de réequilibrage alimentaire. Cela fait 3 semaines que je n'ai pas fait de rechute pour le moment. Je suis très introvertie donc j'ai trouvé beaucoup de réponses sur ce site mais aussi sur http://www.doctissimo.fr/ (je sais que tout le monde connait mais moi je ne connaissais pas du tout lol.) et sur un ebook du site https://www.heallo.co/. Quand on est aussi renfermé que moi, internet peut être plus utile qu'une thérapie (Bien entendu cela dépend des gens) mais moi en 2 ans de TCA je n'ai jamais réussi à sortir ce que j'avais dans la tête à ma psy... Mes TCA sont apparus après une histoire familiale très grave mais je n'arrive toujours pas à en parler. Une copine m'a conseillé d'écrire, qu'en pensez vous ?
Didiemouv
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 24
Enregistré le : 10 juin 2019, 18:04

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Didiemouv »

Bonsoir,
Merci pour ton témoignage mais je mets une réserve je pense qu'il ne faut pas tout arrêter c'est se rendre encore plus malade, comme tu dis il y a du sucre presque partout moralité ?
J'avais arrêté le sucre complètement mais je n'étais pas mieux dans ma tete. effectivement le sucre appel le sucre c'est pas nouveau . Tout arreter c'est encore une forme de contrôle car tu va encore culpabiliser après. ... cercle vicieux.
On a besoin de sucre quand même. Écoutez son corps.À la fin on va tous mourir c'est la vie mes chéris.
Pour guérir je me prive de rien j'écoute mon corps et pas ma tête qui réfléchie à outrance ou j essais que les 2 dialoguent ensemble.
Je ne dis pas'qu'il faut manger que du sucre nuance... je mange de tout même du sucre sans compter mais avec plaisir.
Si ton mec te dis si tu maigris pas je te quitte ba ça s'appelle du chantage et je trouve ça ignoble je vous souhaite à tous et à toute bon courage pour faire votre place car on a qu'une vie.
LibreCorps
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 35
Enregistré le : 31 mai 2019, 22:47

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par LibreCorps »

Bonjour Elise,
Elise9 a écrit : 17 juin 2019, 19:59 Quand on est aussi renfermé que moi, internet peut être plus utile qu'une thérapie (Bien entendu cela dépend des gens) mais moi en 2 ans de TCA je n'ai jamais réussi à sortir ce que j'avais dans la tête à ma psy... Mes TCA sont apparus après une histoire familiale très grave mais je n'arrive toujours pas à en parler. Une copine m'a conseillé d'écrire, qu'en pensez vous ?
Cela peut-être effectivement très compliqué d'en parler. Pour autant, Internet devrait être perçu comme un outil, une aide, une ressource mais ne remplacera jamais une thérapie dans un échange réel. Je suis d'avis que si en deux ans ta psy ne t'a pas ouvert une fenêtre vers l'expression de tes souffrances, c'est qu'elle n'est peut-être pas celle qu'il te faut ...

Quant à l'écriture, ta copine t'a soufflé une excellente idée. Ecrire est une forme de thérapie qui te permet d'avoir un endroit à toi où poser tes maux. De toute façon, pourquoi ne pas essayer ? Ça ne coûte rien. Fonce ! ;)

Je te souhaite plein de courage !

Audrey.
Lauraf
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Enregistré le : 21 févr. 2020, 20:24

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Lauraf »

Astarté a écrit : 19 avr. 2019, 23:48 Bonjour

Je vous fais part de mon expérience.? J'ai découvert -par hasard- récemment que j'étais hyperphagique. J'ai demandé à mon homéopathe d'où cela venait, et il m'a répondu que chez les hyperphagiques le foie ne joue plus son rôle de régulateur de la glycémie et du glucose. Cela créée donc une carence qui provoque cette envie de sucré et cette absence de satiété. Il m'a prescrit [...] ainsi que [...] (=nutri foie) et mon hyperphagie a disparu !
J'espère que mon témoignage vous aidera à comprendre d'où vient le problème et à le combattre.

Pascale
Bonjour, pourrais-tu donner le com des deux compléments que ton médecin t'a prescrit ? Merci beaucoup ! Laura.
Zazadu26
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 8
Enregistré le : 05 nov. 2019, 00:05

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Zazadu26 »

Bonjour,

Je sais que ce post est ancien mais je tente ma chance. Je reste assez persuadée qu’un dérèglement de mon organisme soit à l’origine de mon hyperphagie et ton post m’interpelle du coup beaucoup.
Le nom des "compléments alimentaires" est effacé dans le texte. Pourrais tu m’en dire plus par message privé et me donner les noms stp ? Est ce que tu es toujours en "rémission" et depuis combien de temps étais tu hyperphagique ?

J’avoue qu’à 44 ans, je suis usée de la situation et j’aimerai m’en sortir !

Je te remercie
Isabelle


Bonjour

Je vous fais part de mon expérience.? J'ai découvert -par hasard- récemment que j'étais hyperphagique. J'ai demandé à mon homéopathe d'où cela venait, et il m'a répondu que chez les hyperphagiques le foie ne joue plus son rôle de régulateur de la glycémie et du glucose. Cela créée donc une carence qui provoque cette envie de sucré et cette absence de satiété. Il m'a prescrit [...] ainsi que [...] (=nutri foie) et mon hyperphagie a disparu !
J'espère que mon témoignage vous aidera à comprendre d'où vient le problème et à le combattre.

Pascale
[/quote]
levrard
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Enregistré le : 07 avr. 2020, 08:15

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par levrard »

Bonjour ,

Je souffre depuis l'âge de 17ans d'anorexie boulimie et hyperphagie .
les conséquences ont été dramatiques car j'ai frôler la mort :maintenant j'ai la maladie coeliaque qui a engendrée un régime drastique sans gluten et lactose et la fibromyalgie qui nécessite des soins quotidiens. Avec le confinement c'est pire, je ne dors plus mes compulsions alimentaires ont repris et je fais 2hoo de vélo elliptique pour éliminer, mais la culpabilité est là, et les dégâts sur le corps aussi. à une dépression sans finJe ne vois que par le poids et cette maladie m'a réduite à une depression sans fin à 40 ans
L'entourage ne comprend pas: ma sœur jumelle est anorexique restrictive et ne comprend m :( eme pas mes compulsions, je me sens seule sans soin c'est dur :(
cecilemax
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Enregistré le : 25 avr. 2020, 23:04

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par cecilemax »

Astarté a écrit : 19 avr. 2019, 23:48 Bonjour

Je vous fais part de mon expérience.? J'ai découvert -par hasard- récemment que j'étais hyperphagique. J'ai demandé à mon homéopathe d'où cela venait, et il m'a répondu que chez les hyperphagiques le foie ne joue plus son rôle de régulateur de la glycémie et du glucose. Cela créée donc une carence qui provoque cette envie de sucré et cette absence de satiété. Il m'a prescrit [...] ainsi que [...] (=nutri foie) et mon hyperphagie a disparu !
J'espère que mon témoignage vous aidera à comprendre d'où vient le problème et à le combattre.

Pascale
bonjour pourriez vous m envoyer le nom du traitement que votre medecin vous a prescrit sur mon adresse mail rivalcecile1@hotmail.com;merci
EstelleBDO
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Enregistré le : 26 mai 2020, 00:24

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par EstelleBDO »

Je vie avec ses crises depuis 10 ans, je les contrôles toujours pas ... je suis encore à la recherche de solutions, de trouver d'où cela peut venir et comment m'en sortir.
Je cherche des formes pour discuter avec des personnes qui me comprendront, quand je fais mes crises si j'arrive à en parler avec une personne qui vie la même chose cela peux la stopper. Mais c'est tellement compliqué de trouver, je suis pas une spécialiste d'Internet. Je sais pas où chercher, je trouve ça réconfortant de lire des témoignages mais je trouverais ça tellement plus efficace de pouvoir échanger sur cette maladie qui nous bouffe de l'intérieur, qui nous obsède et détruit une partie de nos vie ... si toute fois quelqu'un est prêt à échanger sur le sujet pour se soutenir et trouver des solutions ensemble je suis preneuse.
Je lance une bouteille à la mer, pour me sortir de cette spirale infernale...
Crystal Wilde
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 3
Enregistré le : 03 juin 2020, 13:58

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Crystal Wilde »

Salut Estelle,
moi aussi je cherche des gens pour en parler et je ne connais pas beaucoup cette facette d'internet. Comme je n'en ai parlé à personne de mon entourage, cela commence à me peser et il faut que je me livre.
kirikiki1177
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Enregistré le : 02 sept. 2020, 20:40

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par kirikiki1177 »

bonjour pourriez vous m envoyer le nom du traitement homeophatique que votre medecin vous a prescrit sur mon adresse mail kirikiki1177@gmail.com ,svp .

depuis 40 ans j ai ce problème et détecter depuis peu ! votre aide me sera utile.

D avance merci

kirikiki :-?
Mawe
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Enregistré le : 14 avr. 2021, 13:29

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Mawe »

Bonjour pourriez vous preciser votre traitement?
Nouma.brg
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Enregistré le : 25 juin 2021, 00:16

Re: Témoignage: L'hyperphagie et comment je suis en train d'en sortir

Message par Nouma.brg »

Bonjour je m'appelle Nouma et j'ai 14 ans je fait des crises depuis environ 2-3 ans et je voulais te remercier d'avoir écrit ça car je me sent moi seul. J'ai cru que jetait la seul qui pouvais savor ce que je ressentais pendant une crise mais non alors je suis contente merci beaucoup !!!!! :-D
Répondre