Boulimie vomitive

Cet espace est destiné à partager votre expérience personnelle dans le but de se rétablir des TCA ! Ainsi, vous pouvez apporter votre contribution au thème de discussion sur les Troubles du Comportement Alimentaire.

Modérateurs : Modérateurs, Membres actifs

Règles du forum
Merci de prendre connaissance de la Netiquette d'Enfine avant toute consultation ou utilisation.
Répondre
sarahhh
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Inscription : 16 janv. 2019, 20:38

Boulimie vomitive

Message par sarahhh »

Bonjour tout le monde!

Je sais que ce message est très long, mais je pense que ça vaut la peine de le lire et que ça peut en aider certaines/certains, donc merci à ceux qui le liront jusque la fin.

Alors voilà, ça fait environ 2 ans et demi que je me fais vomir. Je ne sais pas comment et pourquoi j’ai commencé. Il y a 3 ans, j’ai fait un gros régime et j’ai perdu [...] kilos. Je ne mangeais que des aliments sains, je faisais plein de sport, j’étais devenue comme je le voulais. Bref, je n’avais jamais été aussi bien dans ma peau. Sauf qu’après ce régime, j’ai eu tellement peur de reprendre tout ce poids. Lors des repas de famille, des desserts, etc., je ne me voyais pas refuser, mais après je culpabilisais. Une fois, j’ai eu la mauvaise idée de me dire que j’allais essayer de me faire vomir seulement quand je mangeais quelque chose qui me faisait culpabiliser. Ça a fonctionné, et je me suis dit “mais c’est génial, je peux manger toutes les crasses que je veux et il suffit de me faire vomir après pour ne pas regrossir”. Sauf que c’est justement là que le problème à commencé, c’est devenu une habitude, et j’ai commencé à ne plus manger d’aliments sains, j’ai mangé que des crasses, des biscuits, etc. et après j’allais me faire vomir. Au départ, je ne pensais pas qu’il pourrait y avoir des effets négatifs, sauf qu’après un certain temps, je me suis renseignée et j’ai vu tous ce que ça pourrait engendrer (acidité, perte des dents, problèmes à l’œsophage, crise cardiaque, stérilité, etc.). Je m’inquiétais mais sans plus, car je me disais toujours que ça n’allait jamais m’arriver à moi. Sauf qu’il y a 3 jours, après 2 ans et demi, je suis allée me faire vomir et sur la fin, j’ai vomi du sang. ce n’étais pas juste une petite goute comme si je m’étais ouvert une partie de la bouche avec un ongle, c’était une grosse quantité. Et je sentais mon cœur qui n’allait pas comme d’habitude. J’ai eu TERRIBLEMENT peur. Je me suis renseignée, et je pense que le sang est venu de mon oesophage qui en a pris un coup, et c’est pour ça que je l’ai senti au niveau du cœur. Je ne suis pas allée voir de médecin, car je n’assume pas, je n’assume pas d’être malade, car en temps normal, la boulimie vient d’un mal être au fond de soi, et je n’ai pas de mal être, j’aime la vie, j’adore la vie même, j’ai des amis en or, une famille en or, je m’accepte telle que je suis (juste que je ne veux pas reprendre du poids), je fais des études universitaires et tout va pour le mieux, je reviens d’une année d’échange à l’étranger qui m’a complètement changée en mieux. Bref, il n’y a rien dans ma vie qui va mal et qui pourrait me causer un mal être. Donc, tout ça pour dire que j’ai décidé de ne pas aller voir de médecin et de laisser passer. Le jour d’après, j’avais très mal à la gorge, alors que je n’avais jamais eu mal avant. Mais depuis 2 jours je n’ai plus mal. De même que, depuis 2 jours, je ne me fais plus vomir, et je suis complètement motivée à stopper tout ça. Aujourd’hui, je suis allée faire des courses, j’ai acheté des légumes pour me faire des soupes maison comme je faisais avant, des fruits, des céréales, d’autres aliments sains. Dès que mes examens seront terminés, c’est à dire dans une semaine, je reprendrai le sport. Pour le moment, c’est juste impensable pour moi de me refaire vomir. Ce sang que j’ai vu couler de ma bouche dans la toilette m’a tellement fait peur, je ne veux pas mourir, je ne veux pas perdre de dents (l’orthodontie a couté assez cher comme ça à mes parents), je ne veux pas être stérile, et surtout je ne veux pas que, dans quelques années quand j’aurai un mari, une vie à moi, une maison, etc. que je sois encore dans ce cercle vicieux. Je pense qu’il a fallu que ça m’arrive pour avoir le déclic, pour que je me rende compte que “ça n’arrive pas qu’aux autres” et que si je continue, ça va me tuer à petit feu. Pour le moment, je suis bien, je n’ai pas cette envie folle de me goinfrer de nourriture, je mange normalement, et je me sens juste tellement mieux. Je me dis que oui, peut être que du fait que je vomissais presque tout ce que je mangeais, maintenant je vais reprendre du poids. Mais que voulez-vous? Il faut bien stopper à un moment, je ne veux pas me retrouver à faire ça à 40 ans, si je ne suis pas morte d’une crise cardiaque avant. Je vais faire du sport, et éliminer les éventuelles choses qui me feront culpabiliser sans devoir me faire vomir, et simplement reprendre une vie normale. Pour le moment, comme je fais des études, j’ai un appart là où je fais mes études, et donc je peux me cuisiner ce que je veux. Ce dont j’ai le plus peur, c’est qu’en rentrant chez moi les week-ends, mes parents cuisinent des choses plus grasses et que je ressente encore ce besoin d’évacuer tout ça. J’espère tellement ne pas retomber dans cette m****, mais motivée comme je le suis en ce moment, ça devrait le faire! Ça fait 3 jours que je n’ai même plus pensé à me faire vomir et je pense que cette fois est la bonne.

Voilà, tout ça pour pour dire que c’est possible de sortir de cette phase. C’est difficile, certes, et si je n’avais pas vomi du sang, je serais sûrement encore en train de le faire, mais c’est faisable. Vous l’avez deja seulement entendu plein de fois, et je l’avais aussi entendu et pourtant rien ne me faisait changer mon habitude, mais c’est tellement dangereux. Il y a tellement de répercussions qui peuvent être fatales à cette maladie. Et il y a aussi tellement d’effets qui pourrait bouleverser votre vie en mal. Imaginez-vous en train de faire ça dans 20 ans, et que votre copain découvre que vous le faites. Imaginez vous essayer d’avoir un enfant avec votre copain/mari et découvrir que vous êtes stériles (je sais que ça n’est pas un effet obligatoire des vomissements, mais c’est quand même un effet qui arrive), imaginez vous perdre une de vos belles dents dont le redressement a coûté cher à vos parents, imaginez vous perdre vos cheveux, imaginez vous finir à l’hôpital parce que vous avez fait une crise cardiaque au dessus de votre toilette! Pensez à tout ça, et dites vous que si ce problème vient simplement du fait que vous ne voulez pas grossir, il faut trouver la motivation d’arrêter, de manger sainement et de faire du sport et tout ira bien. Maintenant, je sais que pour beaucoup, ce problème est plus profond et qu’il peut venir d’un mal être, d’un vide, d’une vie pas facile, ou même d’un problème très profond en soi que l’on ne connaît pas. Alors pour ces personnes, je vous conseille d’accepter de vous faire aider, pas forcément en parler à vos parents si vous ne le sentez pas, mais aller voir un psy par exemple. Les psychologues ne vous jugeront pas, vous n’êtes pas leurs seuls cas, et ça pourrait changer votre vie. Aussi, si vous le leur demandez, ils n’en parleront pas à vos parents. Je vous souhaite tout le courage du monde en tout cas, et j’espère que vous parviendrez à sortir de cette phase horrible le plus vite possible. <3
mariiie
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 18
Inscription : 13 nov. 2018, 16:08

Re: Boulimie vomitive

Message par mariiie »

Merci Sarahh pour ce texte !! :)

Il me fait beaucoup de bien et m'encourage aussi à faire comme toi me battre contre cette maladie qui me gâche la vie. Je souhaite plus que tout en sortir aussi mais ce n'est pas facile. Parfois il m'arrive de baisser les bras et de me dire que tant pis je n'ai plus la force de lutter encore car pour moi c'est un combat de tous les jours. A tout moment de la journée il faut que je fasse attention à ne pas rester seule, à ne pas tomber sur de la nourriture qui me pousserait à faire une crise, à savoir m’arrêter quand je n'ai plus faim, à m'occuper l'esprit pour ne pas penser à ca, .. Bref ce n'est pas facile et j'ai souvent des échecs et ces derniers temps ont été encore plus compliqué du coup j'avais une grosse baisse de morale et me laissait un peu aller .. J'espère aujourd'hui me relancer à nouveau dans ce combat contre la maladie avec l'espoir qu'un jour elle ne soit plus qu'un lointain souvenir
sarahhh
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Inscription : 16 janv. 2019, 20:38

Re: Boulimie vomitive

Message par sarahhh »

mariiie a écrit : 17 janv. 2019, 10:48 Merci Sarahh pour ce texte !! :)

Il me fait beaucoup de bien et m'encourage aussi à faire comme toi me battre contre cette maladie qui me gâche la vie. Je souhaite plus que tout en sortir aussi mais ce n'est pas facile. Parfois il m'arrive de baisser les bras et de me dire que tant pis je n'ai plus la force de lutter encore car pour moi c'est un combat de tous les jours. A tout moment de la journée il faut que je fasse attention à ne pas rester seule, à ne pas tomber sur de la nourriture qui me pousserait à faire une crise, à savoir m’arrêter quand je n'ai plus faim, à m'occuper l'esprit pour ne pas penser à ca, .. Bref ce n'est pas facile et j'ai souvent des échecs et ces derniers temps ont été encore plus compliqué du coup j'avais une grosse baisse de morale et me laissait un peu aller .. J'espère aujourd'hui me relancer à nouveau dans ce combat contre la maladie avec l'espoir qu'un jour elle ne soit plus qu'un lointain souvenir
Hello Marie! Je te comprends totalement, ce n’est tellement pas facile. Combien de fois avant je m’étais dit “bon c’est la dernière fois que je fais ça, demain est un autre jour” et puis rien n’y faisait, je continuais... baisser les bras, je suis passée par là aussi, car je pensais que je pourrais faire ça toute ma vie sans avoir de problèmes; jusqu’au moment où j’ai vomi ce sang. Et ça, ça a vraiment été le déclic qui a fait que je me suis raisonnée que non, je ne pourrais pas faire ça toute ma vie, sauf si je voulais vivre seulement 30 ans au lieu de mourir à un âge “normal”, mais ce n’est pas le cas, et donc j’ai décidé de ma pas baisser les bras. En tout cas, j’espère que tu t’en sortiras! Tu vas y arriver j’en suis sure. Si être avec des gens t’empêche de criser, alors sois le plus possible avec des gens. Je sais que moi, ça ne m’aurait pas aidée car je ne faisais pas des crises de boulimie normales, d’ailleurs je me demande parfois si j’étais vraiment boulimique...? Car je ne mangeais pas de si grosses quantités que ça. C’est simplement que j’allais me faire vomir quand je mangeais quelque chose de pas sain comme un dessert, des chips avec mes potes, un resto, etc. Simplement parfois, quand j’étais seule ça m’arrivait de manger plein de biscuits, etc. Mais jamais des sacs de courses entiers comme beaucoup de boulimiques le font. Et donc moi, même quand j’étais avec des gens, j’allais me faire vomir, ils ne le savaient pas bien sûr. Mais si avec toi, ça fonctionne, fais le, reste entourée, et peut être parles-en à une amie proche? Ou quelqu’un dont tu te sens proche? Je n’ai jamais eu le courage de le faire, mais je sais que ça aide énormément d’en parler. Ma meilleure amie est passée par cette phase de boulimie vomitive alors qu’elle faisait une dépression après une rupture avec son ex. Elle m’en a parlé et m’a dit que ça lui avait fait un bien fou de se libérer. Je me revois l’aider comme je le pouvais et la soutenir tout le temps (alors que moi, je faisais la même chose et elle ne le savait pas). Aujourd’hui, ça fait 2-3 semaines qu’elle ne se fait plus vomir. Tout ça pour dire qu’en parler aide et donc que si tu te sens capable, peut être faudrait il que tu en parles à une personne proche de toi? Je t’envoie tout mon courage en tout cas!
CelineJouvet
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 6
Inscription : 28 oct. 2019, 08:10
Contact :

Re: Boulimie vomitive

Message par CelineJouvet »

L'un des facteurs de guérison les plus importants est certainement de vous entourer d'un environnement favorable. J'encourage tous ceux qui ont ce genre de problème!
enfinmince
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Inscription : 17 sept. 2019, 19:34

Re: Boulimie vomitive

Message par enfinmince »

C'est terrible de souffrir comme ca ... Il faut absolument que vous arriviez a parler au subconscient doucement avant de dormir et de formuler vos phrases tous les jours et je vous promet que tout va rentrer dans l'ordre . Contactez moi si vous voulez .

Louise
Tomy
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Inscription : 05 nov. 2019, 15:52

Re: Boulimie vomitive

Message par Tomy »

C'est la première fois que j'écris sur un forum. J'ai 39 ans et à 20 ans j'ai eu de grosses épreuves qui ont fait que sans m'en rendre vraiment compte,je n'arrivais plus à manger et suis descendue à [...] kgs pour 161cm. Ce n'était pas une question de poids ni d'apparence. Une fatigue psychologique et physique énormes et le sentiment d'être totalement déboussolée. Une fois rentrée chez mes parents, mon père n'a pas accepté cet échec de me voir comme cela. Et c'est devenu l'enfer, les bagarres perpétuelles et j'en passe. Un jour, je sais que le vomissement a été une solution pour empêcher tte violence à la maison. Je ne me rappelle même plus ce jour du premier vomissement. Puis je suis partie faire la vie professionnelle pendant que tout allait s arrêter. Jamais.Et puis depuis ce temps là, malgré de nombreuses psychothérapies, efforts en tout genre, et épisodes dépressifs, tout en cachant tout car je travaille et que j'ai une famille qui n'accepterait pas de savoir cela,je me bats toujours. Je suis boulimique plusieurs fois quotidiennement car vivant seule. Avec courage et avec désespoir. La prière me tient. Et chaque matin, aidée d'anxiolytique,j'essaie de vivre l'instant présent pour faire du bien. Cela me permet d'avancer car sinon je suis désespérée.
Ceve.panurals
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 23
Inscription : 15 oct. 2019, 13:27

Re: Boulimie vomitive

Message par Ceve.panurals »

Bonjour a toutes et tous

Juste une petite réflexion à la lecture de vos témoignages : l'éviction des crises de vomissement par lexces de sport est tjs maladif.

Je ne juge pas...juste je vous conseille d'être doux et douces avec vous-même.

Vous êtes unique. Vous avez de la valeur il n'a qu'une vie...alors mettez y de la douceur...pas des excès tant dans la nourriture que dans le sport...du tact et de la mesure ...en douceur.

Bisous à tous.
Aimez vous avant d'attendre d'être aimé par les autres....le reste suivra.
Répondre