Ma guérison de l'anorexie mentale

Cet espace est destiné à partager votre expérience personnelle dans le but de se rétablir des TCA ! Ainsi, vous pouvez apporter votre contribution au thème de discussion sur les Troubles du Comportement Alimentaire.

Modérateurs : Modérateurs, Membres actifs

Règles du forum
Merci de prendre connaissance de la Netiquette d'Enfine avant toute consultation ou utilisation.
Répondre
didiewrite
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 7
Inscription : 21 mai 2019, 16:24

Ma guérison de l'anorexie mentale

Message par didiewrite » 04 juin 2019, 19:19

Ce message je l'ai mis sur mon blog qui me permettais de m'exprimer.

Un sujet que j'ai remis dans ma conscience car il explique mes maux intérieurs et que beaucoup de jeune femme on pu ressentir...(par ailleurs je parle d'anorexie mais tout trouble alimentaire à une cause qu'il ne faut pas nier mais comprendre) cette maladie mentale que j'avais je n'en ai plus honte.. cette putain de honte que je n'arrivai pas à dépasser. L'anorexie mentale est un putain de cercle vicieux qui mène à la mort psychique et physique...mais j'avais toutes les chances de "l’attraper". Mon environnement familial, social, culturel de mes premières années n'avait pas les diverses ressources nécessaires pour accepter son sort... cela ne pouvait en être autrement...parce qu'on niait la réalité. Et surtout accepter qu'il n'y ait pas de coupable, ni moi ni mes proches... ne plus avoir honte d'exprimer ses émotions mais aussi de pouvoir être écouter ça m'a permis enfin de comprendre... c'est pas facile mais ça vaut la peine.

Cette maladie ne s'arrête pas au fait de ne plus manger.

C'est le point de départ de la manifestation d'un mal être et un mal de vivre.

ça a commencé quand j'avais 11-12 ans..

Cette maladie est une Merde mais quand on commence à la comprendre on commence aussi à se comprendre et à comprendre pourquoi on en arrive là. Je l'ai nié jusqu’à mes 30 ans à mes dépends,... c'est à dire que comme on veut tout contrôler on contrôle même le fait qu'on se sente mal comme si c'était normal, difficile à expliquer et à comprendre pour ceux qui ne sont pas malade.. même si je mangeais, je me mentais à moi même car je faisais toujours attention, je ne me lâchais presque jamais.. je croyais bien faire... mais les croyances dans cette maladie sont rigides.

On commence aussi à comprendre que la vie ne tient qu'a un fils ou un fils.. et oui devenir maman m'a aussi permis de comprendre que je devais mourir un peu plus chaque jour pour vivre chaque jour avec mes angoisses.. de perdre le contrôle... puis la mort, ces angoisses que personne durant mon enfance n'avait pu apaiser.. j'apprends à faire le deuil des mes angoisses, que je n'osais pas faire, la peur paralysait toutes les autres émotions, j'ai pleuré comme cet enfant que j'étais qui n'avait pas su et pu pleuré par peur... j'ai écouté la chanteuse zaho car ces textes me parlait beaucoup et j'ai fondu en larme.

Mais c'est à 30 ans que j'ai compris, j'ai lu beaucoup de livres de psychologie qui m'ont aidé à comprendre. J'avais cette force, j'ai eu la chance d'aimer lire.

J'ai re manger vers l'âge de 20 ans mais toujours dans un contrôle et c'est seulement maintenant à 30 ans que je suis consciente que j'étais encore malade. Et depuis ce jour je ré apprends à accepter mes angoisses et à accepter que je grandis, que j'ai des doutes, que je vais mourir un jour ainsi que mes proches mais que tout ça est normal. Et que pleurer est normal. Pleuré en criant comme un bébé.

J'ai envie d'aider les autres mais pour l'instant je suis tellement épuisée que je prends des forces. Peut être que j'idéalise aussi le fait de me sentir extrêmement bien mais que cela n'existe pas... Je me laisse le temps.

A celle qui sont malades, je leur dis que c'est pas de votre faute, vous n'y êtes pour rien.

Que c'est plus difficile de lutter contre nos symptômes que d'accepter notre sort même si vous devez pleurer beaucoup car pleurer libère le poids de la souffrance car la souffrance est là et ce depuis des années peut être.. mois je pleure encore de me dire que je me suis fait du mal et que j'ai fait du mal à mes proches.. car même enceinte je contrôlais beaucoup de chose.. mais je n'ai plus honte car cela ne pouvait être autrement. Je n'ai plus honte de manger mais des choses qui font grossir car au final je réponds à mes besoins.

L'anorexie mentale est une maladie qui touche des milliers de femmes et hommes que vous n’êtes pas seul et laisser vous votre temps pour accepter et reprendre les forces nécessaires pour affronter la vie qui est tout autant belle qu'elle est cruelle.
Vis ta vie pour toi et par pour plaire aux autres !!!!!!

nono2406
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 4
Inscription : 20 sept. 2020, 16:29

Re: Ma guérison de l'anorexie mentale

Message par nono2406 » 21 sept. 2020, 09:22

Bonjour,

Moi aussi j ai été diagnostiquer anorexique mental a 32 ans c est rare car je suis un homme.

Répondre