Une malade invisible

Cet espace est destiné à partager votre expérience personnelle dans le but de se rétablir des TCA ! Ainsi, vous pouvez apporter votre contribution au thème de discussion sur les Troubles du Comportement Alimentaire.

Modérateurs : Modérateurs, Membres actifs

Règles du forum
Merci de prendre connaissance de la Netiquette d'Enfine avant toute consultation ou utilisation.
Répondre
PlumeNacre
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 12
Inscription : 07 janv. 2020, 19:21

Une malade invisible

Message par PlumeNacre » 07 janv. 2020, 23:25

Bonsoir mes chèr.e.s ami.e.s

J'espère que vous allez bien, Bonne année à tous.tes

Le plus Important, dit-on, c'est la santé. Je ne m'en rendait pas compte avant. Aavant que tous celz ne commence. Avant que le monstre ne m'engloutisse vivante. Avant que les cauchemars me conduisent à des insomnies. J'avais un rhume, la gastro ou la grippe, parfois une angine, mais rien de très grave. Ma mère est tombée malade. Même la je me suis dis que cela ne pouvais pas m'atteindre. Que j'allais passer entre les mailles du filet, comme d'habitude. Mais maman à été très malade, vraiment. J'ai cru qu'elle allait mourir. Après ça, je n'ai plus rien dit, je ne disait plus lorsque j'allais mal, elle avait tant de choses à gérer. Je disais que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Je mentais.

Je suis tombée en dépression. J'ai fait une tentative de suicide, enfin je l'appelle comme ça. Je m'étais embrouillée avec ma mère, très fort,plus fort que d'habitude. Et plus fort que d'habite, j'ai voulu mourir. Alors je me suis gratter le poignet, fort, avec mes ongles d'abord, puis des ciseaux, je voulais que mes veines soient rompues, que mon sang coule, et que dans un épais brouillard hébétude, je m'écroule.
Ca ne c'est pas passé ainsi. J'ai eu très mal et le matin j'ai dis que j'avais fait un cauchemar, que je mettais gratter. Il y a eu un tout petit peu de sang. Ma peau était comme bruler,d d'ailleurs, je n'avais plus de peau. J'ai une cicatrice à cet endroit, et tout les jours elle me rappelle cette soirée. J'ai 12 ans.
Ensuite on a déménager, j'ai perdu tout mes repères, toutes mes amies. Le village où j'étais née était désormais loin.
Et j'ai plongée dans un vide sans fond.

J'ai été diagnostiquée anorexique en mai 2019, soit 3 mois après mon emmenagement. Je suis actuellement suivie à l'hopital par mon pédiatre et par une psycha. Donc toutes les semaines, j'ai un emploi du temps de ministre. Pendant les vacances d'été, je suis parti chez ma tante, en bord de mer. Connaissez-vous cette maison si spéciale qu'à peine entré vous laissez vos soucis sur le pas de la porte? C'était mon havre de paix. Là-bas, je retrouvais chaque été depuis des années un dizaine de cousine, des cousins, des vieux oncles et tantes cramés par le soleil et gaga de nous. On étaient les rois.
Tellement que je n'ai plus mangé. J'ai perdu 4 kilos.

Dis comme ça, ce n'est pas énorme. D'où le nom de l'article. Mais 4 kilos en un mois, sur un corps ayant déja perdu 3 kilos, c'est plus important. Surtout quand le poids de la personne "en bonne santé mentale et physique" n'est que de [...] kilos pour [...]m à 14 ans. Ca donne un IMC de [...] , l'IMC d'une personne normale est de + de 18,5. J'étais déja en sous-poids, et ça c'est agravé. Les exces, je les éliminais avec beaucoup de sport et en me faisant vomir mes repas. J'avais choper la technique après une gastro. Puis j'ai retrouvé ma mère et le stress des exams. Je ne suis qu'en 3e, je le sais, mais je me met une pression de folie. Je veux devenir chiurgien pédiatre et foetale. Mais je veux surtout etre mannequin. Alors avec tous le stress, les crises de boulimies se sont enchainées. J edévorais tous, sans avoir le gout des aliments. Je voulais juste me remplir.J'ai pris kilos en UN MOIS ET DEMIS!!!! Je ne me suis jamais senti aussi mal. Je n 'est pas arréter les crises d'angoisses, les cauchemars. J'ai les bras couverts de cicatrices. Et là, allez savoir pourquoi, je lange un peu beaucoup moins que qq de normal mais quand plus qu'avant, en gros un repas cest une viande entière avec un peu de féculant genre cuillères a soupe de coquillettes ou un morceau de pain et un peu de gateau, et je maigris, mais je me vois grosse. Genre énorme. Je prône des discours sur l'acceptation de soi, mais rien qu'en me regardant dans un mirroir je pleure. J'ai l'impression que tous ceux qui s'occupent de moi le fond pour rizn, que je ne suis pas normale. Le diagnsotique c'est anorexique atypique; donc je me sens comme une petite ingrate capricieuse qui fait cela car c'est la nouvelle lubie a la mode. Je pense très sérieusement a me refaire vomir. J'ai tous le temps la nausée, c'est dingue. Ca fait depuis septembre que je ne me suis pas pesée. Interdiction du médecin. Du coup je prends mes mensurations. J'ai plus mes règles depuis un mois. J'ai l'imprression de patauger dans un lac noir de pétrolz visqueux qui me brûle et m'entraine vers le fond. Je n'en peux plus, je veux en finir, oui, au plus vite. Je veux redevenir normale, si vous saviez. Je veux que les medecisn me laissent tranquille, que plus personne ne me parle de mon poids mais j'en ai besoin.......

Bon, c'était un peu long mais complet. Désolé pour les fautes, je dois avouer que ce soir je n'étais pas dans le meilleur état possible.

xoxo

Plumenacré

Répondre