Un an d'absence

Cet espace est destiné à partager votre expérience personnelle dans le but de se rétablir des TCA ! Ainsi, vous pouvez apporter votre contribution au thème de discussion sur les Troubles du Comportement Alimentaire.

Modérateurs : Modérateurs, Membres actifs

Règles du forum
Merci de prendre connaissance de la Netiquette d'Enfine avant toute consultation ou utilisation.
Répondre
Athénaïs
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 24
Inscription : 04 févr. 2019, 22:03

Un an d'absence

Message par Athénaïs » 28 janv. 2020, 15:58

Salut mes compagnons de galère,

Cela fait bientôt un an que je ne suis pas venue par ici. Je ne sais même pas si je "connais" certains d'entre vous, vous qui parlez ici en 2020. Il y a t-il des anciens dans la salle? (personnes ayant passé la trentaine, comme moi, qui encore adultes font face aux TCA, et avec qui j'ai pu échanger autrefois? Si oui comment allez-vous?). Je vais être honnête, autant l'être, sinon venir ici ne sert à rien. Alors voilà, je n'ose pas lire vos écrits, de peur que cela m'entraîne vers le bas. C'est donc égoïstement que je viens m'épancher par ici.

Durant l'année 2019, j'ai remonté la pente. Il y a eu des hauts, et des bas bien entendu, mais rien de dramatique. Ce fut une bonne année. Je me suis promis qu'en 2020, je tirais un trait définitivement sur les TCA. Terminés, finis, passé oublié… C'était sans compter sur Ana…

Ana! La semaine dernière, elle est revenue… Saleté de petite voix qui me murmure que je ne suis pas à la hauteur, que je suis nulle, que je ne vaux rien… Elle, qui m'encourage à reprendre le contrôle de mon corps en le privant de nourriture, m'épuise.
Tout aller bien dans ma vie à présent. Et voilà, des règles douloureuses ("Ah tu vois l'aménorrhée c'est bien, tu ne peux pas vivre bien sans moi" me chuchote vicieusement Ana) et ma colopathie fonctionnelle (syndrome du colon irritable) qui se réveille, aura suffit à me faire reprendre un mauvais chemin. J'ai l'habitude de la colopathie, des années que ça dure, mais là, sans savoir pourquoi, Ana a saisi l'occasion pour s'imposer à moi… Voyez comment elle est horrible, elle se faufile tel un serpent en direction de sa proie, quand vous avez un petit coup de moins bien.

Aujourd'hui je lutte contre elle et c'est dur. Une semaine qu'elle me harcèle pour que je commande des coupe-faims, du thé matcha, qui m'oblige à manger dans des assiettes à desserts et qui scande "calories" à tout va… Je passe des heures sur internet la nuit, à la recherche de ce qui pourrait faire fondre ma honteuse graisse reprise ces derniers mois. Je m'en veux tellement de résister si difficilement! Je suis vraiment fatiguée. Je n'ai encore rien commandé, j'ai juste réduit mon alimentation (rien de bien méchant) mais je me sens si proche du gouffre… J'ai des vertiges (pas de malaises) quotidien. Je crois que c'est le stress. J'ai tellement peur de me laisser embarquer par Ana une nouvelle fois… Je ne lui survivrai pas. A chaque fois que j'ai replongée cela a été plus violent. Alors je vis dans la peur. Je ne dors plus. J'ai l'impression d'avoir des lames de verre dans les yeux tellement ils me font souffrir. J'aimerais juste pouvoir dormir, dormir et dormir encore. J'aimerais surtout l'endormir, elle, Ana, qu'elle dégage! Va te faire foutre la voix!
Au boulot j'essaie autant que je peux de cacher ma fatigue, combien de temps vais-je tenir? Je sais que je peux avoir du soutien au boulot, je suis entourée de personnes formidables, mais je n'arrive pas à parler de vive voix. J'ai tellement peur d'être défaillante! Je tiens encore bon. Je veux être parfaite dans mon boulot, ça me maintient dans la bonne direction. Faire semblant que tout va bien me permet de bosser l'air de rien mais il ne faut pas qu'Ana continue à me hanter car je ne vais pas lui résister bien longtemps… Je me dis que j'ai réussi à la faire fuir à plusieurs reprises, je garde espoir pour l'ôter de ma tête encore… Ne pas baisser les bras… Tenir le cap. Etre plus forte qu'elle. J'y arrive… pourvu que je tienne!
Pardon pour mon égoïsme, j'avais besoin de hurler mon mal à qui peut l'entendre… Ce long message ne demande même pas de réponse. J'avais besoin de crier, voilà qui est fait.
Courage à vous. Battez-vous et vous l'aurez compris, je le sais que c'est dur!!! Mais c'est possible, je préfère y croire. Personnellement, Ana ne m'aura pas!

Athénaïs

Répondre