Crises de vomissement inexpliquées: que faire?

Espace d'échanges et d'entraide destiné à la famille, aux amis et aux proches de personnes souffrant de Troubles du Comportement Alimentaire (anorexie, boulimie).

Modérateurs : Modérateurs, Membres actifs

Règles du forum
Merci de prendre connaissance de la Netiquette d'Enfine avant toute consultation ou utilisation.
Répondre
sev111
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Inscription : 20 mai 2011, 09:47

Crises de vomissement inexpliquées: que faire?

Message par sev111 » 20 mai 2011, 12:01

Bonjour,

Je suis soulagée de trouver aujourd'hui un forum pour exprimer mon impuissance face aux troubles alimentaires de ma soeur.
Voici sa situation, j'espère que quelqu'un pourra m'aider.

Ma soeur a 27 ans. Elle a, depuis presque 11 ans, des crises ponctuelles de vomissements que nous n'avons jamais réussi à expliquer ni a stopper. Cela a commencé en 2000 donc, alors qu'elle était à l'époque avec un petit ami tyrannique et mal dans sa peau. Mais cette période correspond surtout au début de la maladie de ma mère puisque nous avons appris à ce moment-là qu'elle était atteinte d'un cancer du sein. Il faut savoir que ma soeur était très attachée à ma mère, très liée et complice et entretenait une relation quasi fusionnelle avec elle. Ma soeur est également une personne qui manque de confiance en elle, qui a un perpétuel sentiment d'échec dans la vie professionnelle surtout, puisqu'elle n'a jamais réussi à aller au bout des choses, à terminer ses études. C'est une personne très intelligente et cultivée pourtant, mais qui cumule des périodes longues de chômage et alterne entre des périodes de déprime (en restant au lit, en étant très inactive) et des périodes de dynamisme et de motivation. Elle a un copain, avec lequel ça ne marche pas très bien (il est très instable), et très peu d'amis. Elle ne sort jamais, n'en a pas envie et est très casanière. La relation avec mon père est compliquée, il est un peu sur une autre planète, est présent pourtant mais très maladroit, très égocentrique et on a le sentiment qu'on ne se comprend pas. Il n'a jamais voulu avoir d'enfants en fait, je crois qu'il est lui même un grand enfant encore. Il se plaint beaucoup, est hypocondriaque et croit en une forme de spiritualité qui nous dépasse, ma soeur et moi...Les conflits sont fréquents avec lui, le dialogue est difficile. Il ne s'intéresse pas assez à ses filles mais est en même temps très présent dans nos vies...

Depuis 11 ans, ma soeur a donc des crises qui se traduisent comme ceci: du jour au lendemain, sans raison apparente pour nous (et pour elle, nous dit-elle), elle vomit et ne peut plus se nourrir pendant 1 à 2 semaines, n'arrive pas à dormir, a froid puis chaud, passe son temps à prendre des bains (ils l'apaisent apparemment), ne peut quasiment pas boire et est donc déshydratée et assoiffée (si elle veut prendre un médicament ou un calmant, elle ne peut le garder et le vomit immédiatement). Elle vomit de la bile et se "vide" littéralement, transpire beaucoup, a des"sursauts" et est très nerveuse et parfois même, en début de crise, elle pousse des sortes de cris qu'elle dit ne pas pouvoir contrôler. Elle tient le coup car généralement, au bout de quelques jours, elle parvient à sucer des glaçons, ce qui permet de l'hydrater un minimum. Elle réclame des massages du dos, cela l'apaise. Elle pleure beaucoup et peut avoir des pensées suicidaires.

Durant ces 11 ans, ma soeur a donc traversé des périodes de crises à des fréquences très irrégulières. Elle a pu rester calme pendant 1 à 2 années à une période, mais les crises ont toujours réapparu. En 2008, je suis partie à l'étranger et elle a quitté son travail pour me rejoindre et passer 4 mois à mes côtés. Elle se réjouissait de ce séjour. Mais aussitôt dans l'avion, elle a commencé une crise qu'elle n'a pu stopper même une fois avec moi. Elle a dû être rapatriée en France. La crise a duré 2 semaines. Une fois rentrée, sa crise a cessé immédiatement. Nous avons mis cela sur le dos de la séparation avec ma mère, qui était toujours malade à cette époque. Ma soeur n'a pas supporté d'être éloignée d'elle et a dû culpabiliser. Et puis elle avait quitté son cocon, sa maison, pour un pays inconnu... Généralement, les crises s'arrêtent presque brutalement, elle peut tout à fait remanger du jour au lendemain et ensuite elle tombe souvent dans une période de boulimie pendant laquelle elle reprend du plaisir à manger...

Ma mère nous a quittées en septembre 2010. Son décès a été une étape extrêmement difficile dans la vie de ma soeur ainsi que dans la mienne. Nous nous battions avec elle depuis 10 ans contre la maladie, la soutenant, l'accompagnant à ses chimios et consultations... Les mois qui ont précédé son décès ont été horribles: ma mère a perdu progressivement l'usage de ses jambes, de ses bras etc... Ne dépendant que de nous et des infirmières, nous allions la voir quotidiennement. Ma soeur ne travaillait pas à l'époque. Elle a tenu le coup et a été exemplaire, même au moment de son décès. Mais après deux mois, les crises ont recommencé. Et depuis novembre dernier, elles sont très fréquentes et s'enchaînent. Cela n'a jamais été aussi fréquent d'ailleurs.

En novembre dernier, ne sachant que faire, je l'ai emmenée aux urgences psychiatriques de St Anne à Paris. Ils ont décidé de la faire hospitaliser dans un hôpital psychiatrique vers chez nous. Elle y a passé une semaine, a été mise sous somnifères et est sortie de sa crise. Ce passage à l'hôpital n'a servi à rien car personne n'a compris sa pathologie et elle a été relâchée dans la nature vite, bourrée d'anxiolitiques, d'anti-dépresseurs et de somnifères. Et cela ne l'a pas empêchée de refaire une crise peu de temps après. Elle a été suivie ensuite par un psy (que l'hôpital nous a conseillé) mais cela n'a pas été concluant (le psy s'endormait lorsqu'elle lui parlait...).

Depuis les crises s'enchaînent...
Nous sommes démunis. Je ne suis qu'avec mon père et personne ne semble nous comprendre. Notre médecin généraliste ne nous aide pas, on ne peut pas mettre de nom sur ce qu'elle a, ses multiples psychothérapies n'ont servi à rien puisque la situation est pire aujourd'hui.

Je vis avec elle dans la maison de ma mère que nous allons quitter en août prochain puisqu'elle a été vendue. Cela angoisse ma soeur, qui doit donc impérativement trouver du travail et va devoir quitter cette maison qui est un peu comme son "cocon" et symbolise notre maman. Ma soeur m'a dit l'autre jour qu'elle avait l'impression qu'elle ne voulait pas grandir, qu'elle ne voulait pas vivre non plus. Qu'elle avait un corps d'adolescente (elle a donc 27 ans), une peau acnéique d'ado aussi, un comportement d'ado... bref, comme si elle s'était arrêtée de grandir pour ne pas avoir à affronter l'âge adulte, les responsabilités et la vie sans sa mère. Et puis mon père n'est pas véritablement quelqu'un sur qui elle peut se reposer.

Elle refait une crise depuis hier soir. Elle m'a pourtant dit dernièrement qu'elle ne supporterait pas une énième crise, que c'en était trop pour elle. Mais depuis plus d'une semaine, son rapport à la nourriture était anormal, elle se sentait écoeurée souvent, ne mangeait pas beaucoup... Se nourrir était devenu une obligation insurmontable presque. Hier soir quand je suis rentrée, j'ai donc senti que la crise était imminente. Elle avait pourtant un projet de formation professionnelle et était contente. Mais elle dit aussi beaucoup penser à ma mère en ce moment.
Il faut savoir que ma soeur, au quotidien, a vraiment un rapport très anormal à la nourriture puisqu'elle fait un repas par jour, ne mange que des gâteaux (sous forme de boulimie), peut manger en pleine nuit en se gavant de sucreries...
Cette nuit, elle n'a pas dormi du tout, je l'ai entendu tousser et vomir toute la nuit, pousser des cris. Ce matin, cela continuait de plus belle.

C'est pour cela que j'ai besoin d'aide. Je ne sais pas quoi faire, mon père non plus. Nous ne croyons plus en la psychothérapie.
Si quelqu'un vit le même type de situation, a une solution, je vous serais reconnaissante de partager votre témoignage.
Merci.

ladybird
Enfinien confirmé
Enfinien confirmé
Messages : 64
Inscription : 25 juin 2010, 00:00

Re: Crises de vomissement inexpliquées: que faire?

Message par ladybird » 20 mai 2011, 21:42

Bonsoir Sev,

je ne vis nullement la même chose mais ce que vous racontez est extrèmement difficile, douloureux et compliqué à vivre.Vous avez besoin vous-même de soutien et votre soeur mérite un suivi thérapeutique digne de ce nom.Vous ne pouvez assurer seule, ni même avec votre père l'encadrement d'un tel trouble.
Vous n'avez certainement pas rencontré jusque là les bonnes personnes ni les bons interlocuteurs mais il faut absolument vous faire aider car vous ne pouvez pas gérer toute seule une telle situation.
Votre soeur est en grande souffrance , il vous faut vraiment trouver un lieu qui puisse l'accueillir , l'aider, la soigner. Et qui puisse également vous accompagner dans le cadre d'une thérapie familiale.
Vivez-vous sur Paris? avez-vous pris contact avec une asso sur les TCA?Il faut frapper aux portes , n'ayez pas peur de prendre d'autres contacts, de questionner? Votre première expérience n'a pas été satisfaisante mais cela ne veut pas dire qu'il n 'y a pas d'autres solutions thérapeutiques? Votre soeur est-elle prête à se faire aider, reconnait-elle qu'elle a un problème?
Ne vous découragez surtout pas , je suis certaine qu'il y a des solutions et que des personnes sur ce forum pourront vous guider.
Tenez nous au courant

sev111
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Inscription : 20 mai 2011, 09:47

Re: Crises de vomissement inexpliquées: que faire?

Message par sev111 » 22 mai 2011, 15:02

Bonjour Ladybird,

Merci infiniment pour votre réponse. Je me sens complètement démunie. En fait, ma soeur a eu plusieurs expériences de thérapies et aucune n'a fonctionné. Elle y met fin à chaque fois car elle parle de ses troubles, évoque ses souffrances mais dit que cela n'avance à rien et ne résout pas ses problèmes (selon elle le fait d'en parler c'est bien, mais ça ne soigne pas). Et je crois qu'en effet, il faut trouver une autre solution, ou alors un psy spécialisé dans ces troubles. Nous avons toujours beaucoup consulté de psys dans la famille, moi-même j'en ai vu et ai fait une analyse, ma mère également. Mais cela ne semble pas fonctionner avec ma soeur. Elle a pourtant eu une psy avec laquelle ça passait très bien il y a quelques temps, mais elle n'avançait visiblement pas et n'a constaté aucune évolution.

En novembre 2010, j'ai justement frappé à de nombreuses portes, il fallait faire hospitaliser ma soeur d'urgence dans une structure adaptée mais la seule chose que j'ai réussi à faire, c'est à la faire interner. Cela n'était pas la bonne solution, mais les autres structures étaient pleines ou il fallait faire de nombreuses démarches pour obtenir une place. Et nous n'avions pas le temps d'attendre à ce moment-là.
Ma soeur reconnait absolument qu'elle a un problème, elle veut se faire aider mais n'y croit plus, même si je sens qu'elle est au contraire prête à accepter l'aide de n'importe qui pour s'en sortir tellement elle est désespérée. Elle est extrêmement dépressive et n'en peut plus. Je la sent au bout du rouleau. Elle a évoqué hier l'éventualité de rentrer en maison de repos, me disait que cela pourrait peut-être lui faire du bien... Je ne sais pas si cela est possible.

En plus, j'ai l'impression que toutes les structures qui accueillent des TCA sont axées sur la boulimie et l'anorexie, comme si les autres TCA ne comptaient pas. Il semble aussi que cela concerne majoritairement les ados...
J'ai essayé d'appeler Enfine vendredi mais comme vous le savez la permanence téléphonique n'est que le lundi et jeudi...
Nous habitons en région parisienne, en seine et marne. Nous sommes prêts à tout pour qu'elle soit prise en charge et qu'elle soit aidée.
Si vous avez des noms d'associations, je vous en remercie d'avance.

ladybird
Enfinien confirmé
Enfinien confirmé
Messages : 64
Inscription : 25 juin 2010, 00:00

Re: Crises de vomissement inexpliquées: que faire?

Message par ladybird » 23 mai 2011, 22:22

Bonsoir Sev,
je pense que vous avez du appeler la permanence d'Enfine aujourd'hui et que vous avez pu déjà avoir quelques infos utiles.J'ai le sentiment aussi que pour les adultes les choses sont toujours plus compliquées et en matière d'accueil les places sont rares.Mais il doit bien y a voir une solution pour vous pour elle.
Ne vous repprochez rien , vous avez fait ce qui vous semblait être au mieux pour elle jusqu'à présent.Le fait qu'elle soit prête à se faire suivre et aider , c'est déjà un point important il me semble.
Les thérapies sont toujours longues et complexes, les solutions n'arrivent pas en quelques mois il faut vraiment persévérer, et pour cela il faut trouver la personne avec qui le courant passe bien . Et puis parfois on a l'impression de patauger , mais à un moment les choses s'éclaircissent, parce qu'on ose aller puiser dans ce qui nous est douloureux et difficile ,et qu'on ose aussi abandonner nos peurs pour prendre soin de nous.
Votre soeur a t-elle pu faire le point avec un médecin lors de la survenue de ses vomissements? qu'en est -il ressorti? j'imagine qu'elle a du faire des examens?
Vous dites que ses symptômes sont survenus à l'annonce de la maladie de votre mère, souvent les maux du sytème digestif nous parle de notre difficulté à assimiler ce qui se passe dans notre vie , les chocs,ou les situations qui ne nous satisfont pas.Les vomissements sont alors le signe du rejet ,du refus pur et simple.
Si elle sollicite des massages pendant ses moments de crises , a t-elle tenté des thérapies tournées vers le bien-être corporel qui pourraient l'aider à apaiser ses moments et les espacer?
Compte-tenu de votre histoire auprès de votre maman et la réactivation des crises depuis l'échéance de quitter la maison maternelle, avez-vous penser à travailler sur les constellations familiales ? cela donne parfois de bons résultats,souvent très spectaculaires.Y serait-elle favorable?

Sev , je n'ai pas de solutions miracles, j'espère que vous allez trouver une voie pour vous tous
Courage

aurelmel1986
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Inscription : 28 déc. 2012, 15:40

Re: Crises de vomissement inexpliquées: que faire?

Message par aurelmel1986 » 28 déc. 2012, 21:22

Bonsoir,

Je suis consciente que ce forum date de 2011 mais suis tellement "soulagée" de voir qu'une personne est atteinte des mêmes symptômes que moi que je veux absolument la contacter , échanger car je me sens si seule dans mon mal-être. Je subis depuis quelques années ses mêmes crises de vomissements, qui peuvent durer 8h d'affilées, sur une,à m'en fêler les côtes. J'ai effectué les examens nécessaires mais aucun résultat obtenu à mon grand désespoir... Si seulement on pouvait me diagnostiquer
un quelconque problème , que je puisse mettre des mots sur ce mal -être qui me bouffe ma vie, et surtout un traitement qui puisse soulager ne serait-ce que quelques minutes ces horribles nausées et vomissements. J'espère que votre soeur, sev 111, se porte mieux. En attendant de pouvoir communiquer avec vous.

juliepeb
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Inscription : 18 juin 2015, 15:15

Re: Crises de vomissement inexpliquées: que faire?

Message par juliepeb » 18 juin 2015, 21:14

Bonjour,
ce que vous décrivez ressemble à la maladie dont est victime pa fille, le Syndrome des Vomissements cycliques.
Nous avons créé un groupe facebook de soutien et d'information à ce sujet:
https://www.facebook.com/groups/CVS.FR/?fref=ts
N'hésitez pas à nous rejoindre

Répondre