crises de faim

Espace d'échanges et d'entraide destiné à la famille, aux amis et aux proches de personnes souffrant de Troubles du Comportement Alimentaire (anorexie, boulimie).

Modérateurs : Modérateurs, Membres actifs

Règles du forum
Merci de prendre connaissance de la Netiquette d'Enfine avant toute consultation ou utilisation.
Répondre
rosie
Enfinien éprouvé
Enfinien éprouvé
Messages : 371
Inscription : 16 mai 2011, 09:44
Localisation : Orleans

crises de faim

Message par rosie » 06 sept. 2012, 16:48

Ma fille qui est rentrée depuis un peu plus d'une semaine de la clinique a tout le temps faim. Je reste vigilante sur ce qu'elle mange mais elle dévore. Elle mange 1kg de fromage blanc (à0% quand même) par jour, beaucoup de fruits (10 pommes par jour, 3 bananes) en plus des repas. Elle bois beaucoup, café, tisanes, sirop (à 0%), au moins deux litres par jour, elle a tout le temps soif.
Comme elle a pris assez rapidement, pas mal de kilos, elle en a pas mal sur le ventre (ce qui la désole), ce qui lui donne l'allure d'une femme enceinte puisqu'elle n'a pas la corpulence qui correspond (c'est à dire des bras et des jambes menus par rapport au ventre). On voit bien que ce n'est pas une personne corpulente avec du ventre.
Quelqu'un peut-il me dire si les mêmes symptomes lui sont connus? Faim sans arrêt, et ventre.

Merci

snoupette37
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 208
Inscription : 30 juil. 2010, 00:00
Localisation : TOURAINE

Re: crises de faim

Message par snoupette37 » 06 sept. 2012, 20:34

Pour le ventre, oui, c'est ce qui grossissait le plus vite (et je crois que c'est toujours comme ça) au grand désespoir de notre fille.
En ce qui concerne la faim, je ne peux guère t'aider, n'ayant pas connu cela. Peut-être est-ce dû au fait que ta fille a repris du poids un peu rapidement...
Elle va continuer à prendre mais d'une façon plus lente, je pense et les courbes vont s'harmoniser. Mais c'est vrai qu'au début, ça surprend ...
Bonne continuation.

BIzz

Avatar de l’utilisateur
Gwen
Respectable Enfinien
Respectable Enfinien
Messages : 1472
Inscription : 01 avr. 2005, 00:00
Localisation : Bretagne

Re: crises de faim

Message par Gwen » 06 sept. 2012, 23:18

coucou!!

Comme je l'ai deja dit a ta fille, il est normal d'avoir très faim apres une periode de "famine" pour le corps, je pense que vu qu'elle est moins stressée et anxieuse grace aux medicaments, elle "lache prise" et du coup, le corps reclame tjs de la nourriture tant qu'il n'aura pas retrouvé son poids de forme (imc dans la normale).
j'ai connu cela, c'est très desagreable car on a l'impression d'avoir un estomac vide tout le temps...apres, il faut reussir à savoir qd s'arreter et reconnaitre que par moment, c'est aussi pour remplir un vide existenciel, affectif...

C'est pour cela que c'est important d'avoir un suivi psy pour mieux comprendre les mecanismes a l'interieur de soi, pourquoi se sent-elle vide...

En attendant, il faut s'armer de patience, accepter que la faim soit là mais essayer de ne pas tomber trop ds l'excès (la boulimie) et s'occuper l'esprit comme on peut!!

De toute facon, qd elle va venir me voir, on parlera de tout cela!

J'espère que toi Rosie, tu vas mieux et profites un peu plus du fait que ta fille soit revenue a la maison tout en essayant qu'elle fasse des choses seules...pas facile tout cela!!
La tranquillité est la qd même??

bisous :fairy:

Avatar de l’utilisateur
Gwen
Respectable Enfinien
Respectable Enfinien
Messages : 1472
Inscription : 01 avr. 2005, 00:00
Localisation : Bretagne

Re: crises de faim

Message par Gwen » 06 sept. 2012, 23:24

par contre, boire 2 litres d'eau, je pense que c'est un peu trop....
surtout que vu qu'elle fait facilement de la retention d'eau, il faut qd meme limiter un peu, je pense.
Peut etre est ce dû a certains medicaments? renseignes toi qd même car 2 litres, pour moi, c'est trop!!

Normalement, il faut entre 1 et 1.5 litre d'eau par jour sans compter que l'alimentation va en apporter.
Sauf s'il y a très forte chaleur ou alors bcp de sport, on depasse jamais cette quantité.

A reflechir...et en parler au medecin qui fera peut etre des analyses sauf si cela est dû au medicament, j'en ai deja entendu parlé!!

Méduse
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 106
Inscription : 23 sept. 2011, 22:35

Re: crises de faim

Message par Méduse » 07 sept. 2012, 00:51

Pour ma fille aussi, quand elle avait repris du poids, cela s’est passé ainsi. Elle aussi mangeait des quantités impressionnantes de pommes etc. Son poids s’est stabilisé après un peu au-dessus de son poids d’avant l’anorexie et le corps est devenu « normal » de nouveau au bout d’un moment. Ses accès de boulimie se sont arrêtés. Mais elle n’a plus jamais repris une alimentation normale. Malheureusement, après elle avait recommencé à perdre du poids de nouveau, mais lentement sur plusieurs mois sans que j’arrive à la stopper.

Acar
Enfinien confirmé
Enfinien confirmé
Messages : 80
Inscription : 17 oct. 2010, 10:59

Re: crises de faim

Message par Acar » 07 sept. 2012, 09:03

Bonjour Rosie,
Quand ma fille a laché prise et s'est mise à remanger, elle mangeait trop... elle prenait trop de poids trop vite... mais elle était incapable de faire autrement... le corps et la tête demandaient ! et puis plus elle s'est rapprochée de son poids de forme plus elle a réduit doucement mais surement... quand le poids de forme a été atteint elle a repris à manger "normalement" même si maintenant j'aurais tendance à dire qu'elle est "devenue un peu difficile" au niveau nourriture alors qu'enfant elle "aimait" tout... elle a stabilisé à ce poids de forme... elle est stable depuis environ une grande année... elle n'a jamais depuis reperdu de poids... elle a peut-être un petit peu pris mais très raisonnablement. Elle fait du sport ce qui lui donne un certain équilibre et la muscle. Bon courage Rosie, elle va y arriver ta fille.

Estelle33
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 12
Inscription : 07 mai 2012, 21:03

Re: crises de faim

Message par Estelle33 » 12 sept. 2012, 20:44

Bonsoir,

Je ne suis pas parent, mais je me permets quand même de publier sur ce post. En fait, je souffre de troubles alimentaires depuis maintenant un peu plus de deux ans. Mes parents sont au courant, mes amies aussi, je suis suivie par un psychiatre, etc.

Cette conversation m'a intriguée parce que j'ai moi-même ces crises de faim. J'ai du mal à m'arrêter de manger quand je commence: je mange équilibré, en quantités suffisantes je crois, mais arrivé au dessert, je craque constamment. En ce moment, je vis seule chez moi puisque je suis étudiante, à une heure et demie de chez mes parents. Mon souci, et ce pourquoi j'écris dans ce post plutôt que dans un dédié aux victimes des TCA, c'est que j'aimerais parler de mes difficultés à mes proches, plus souvent, quasi quotidiennement.. puisque manger normalement sans craquer outre-mesure est un combat de tous les jours. Je n'y arrive pas parce que j'ai le sentiment d'être un poids trop lourd à porter pour mes parents et amies. Qu'ils n'ont pas à subir ce que moi je m'inflige. Qu'ils ont aussi leurs problèmes en soit. De quel droit est-ce que moi, j'accaparerais toute l'attention ?

Je crois que finalement, ce que je recherche ici, c'est du soutien, qu'on me rassure et qu'on m'assure que quand on est parent, on est prêt à tout entendre, à se battre pour ses enfants. Même si c'est dur, même si c'est tous les jours. Qu'on me dise peut-être que ce n'est pas à moi de protéger ma maman, mais à elle de me protéger et de m'aider. Elle a déjà tant de soucis entre papa et mon petit frère que j'ai l'impression de prendre trop de place, de la destabiliser au point de l'en rendre malade. Elle a déjà été gravement malade et elle m'a plusieurs fois répété que lorsque ses enfants sont mal, elle ne peut faire autrement qu'être inquiète, préoccupée, malade elle-aussi. Mais aussi puéril et bête que ça puisse sembler, j'ai vraiment besoin d'elle au jour le jour, parce qu'elle me motive et que je me dis que si elle sait tout, elle trouvera peut-être mieux les moyens de m'aider... J'aimerais aussi que mon père aide, soit un relai, mais comment dire, les trucs qui traitent de la psychologie et tout, c'est pas son truc. Il parle pas. J'entre dans le même dilemme avec mes amies: j'aimerais juste leur demander de venir passer les repas avec moi le soir, pour m'aider et me forcer à manger mieux, bien, mais j'ai peur de prendre trop de place, de leur en demander trop. Pourtant je sais que ma meilleure amie le ferait. mais il paraît bien qu'avec les TCA, demander de l'aide semble une épreuve insurmontable...

Merci par avance pour vos réponses,

à bientôt,

Estelle

christounette
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 189
Inscription : 16 juin 2012, 09:19

Re: crises de faim

Message par christounette » 12 sept. 2012, 21:17

Bonsoir Estelle,

Je viens sans plus tarder répondre à ton post... et je pense que je ne serai pas la dernière compte tenu de l'esprit d'entraide que l'on trouve sur ce forum et du soutien que l'on s'apporte régulièrement entre mamans, je sais qu'elles seront elles aussi très réactives!

Tout d'abord, je peux te rassurer, une mère peut tout entendre afin d'aider son enfant en souffrance, même si ça fait mal, ne rien savoir et le découvrir par la suite de manière détournée serait pire que tout et générerait même peut-être une culpabilité qui n'arrangerait rien...
L'anorexie est une maladie à part entière et il n'y a donc aucune raison que tes parents t'en veuillent, pas plus qu'ils ne te tiendrait rigueur si tu souffrais d'une autre maladie "physique"... Il est vrai que reconnaître que sa fille est anorexique n'est pas facile à admettre, on a l'impression d'avoir peut-être fait qqe chose de travers dans l'éducation de notre enfant qui pourrait expliquer ses troubles. Mais, lorsqu'on fait le tour de la question avec des professionnels, on prend conscience que, même si la plupart des anorexiques présentent beaucoup de traits de caractère communs (bons élèves, perfectionnistes, très serviables et attentionnés, tenaces...), les parents sont en revanche d'horizons différents et leur attitude vis-à-vis de leur enfant ni leur schéma familial n'a pas grande influence sur l'origine des troubles alimentaires...
En revanche, je peux t'assurer que TOUTES les mamans présentes sur ce forum apportent un soutien inconditionnel à leur fille, même si la prise de conscience de la maladie a été très dure à accepter, on trouve par la suite des ressources insoupçonnées pour aider son enfant, c'est instinctif!
Tu écris ne pas vouloir inquiéter ta maman ni lui ajouter des soucis supplémentaires. Sans raconter ma vie, nous avons mon mari et moi-même traversé pas mal d'épreuves avant l'anorexie de notre fille (des soucis de santé me concernant, puis ce fut au tour de notre fils qui a été suivi dès sa naissance sur Paris et subir une grosse intervention à l'âge de 3 ans, ...). inutile de te dire que lorsque l'anorexie de notre fille a été confirmée l'été dernier, nous nous sommes dits que le sort s'acharnait! Mais nous avons assez vite rebondi, frappé aux bonnes portes afin de lui permettre d'être suivie par des thérapeutes compétents qui l'aident petit à petit à remonter la pente. Chaque jour , elle nous remercie de notre soutien et sa stabilisation est notre plus grande récompense! La voir de nouveau sourire et fréquenter des jeunes de son âge est notre plus grand bonheur... Si le mental va mieux, nous sommes confiants, le reste suivra !

Ne prive pas tes parents de cette possibilité de te témoigner leur amour en t'apportant le soutien dont tu as besoin...
Personne d'autre ne te connait aussi bien que tes parents, eux seuls peuvent trouver les mots pour te réconforter ou, s'ils sont démunis face à ta détresse, au-moins faire appel à un médecin ou à une nutrionniste qui saura t'écouter. D'ailleurs, ne crois-tu pas qu'ils ont déjà remarqué tes pbs alimentaires, la perte de poids peut difficiliement passer inaperçue, surtout pour les proches. S'ils n'en parlent pas, c'est qu'ils sont encore dans le déni mais cette phase doit obligatoirement s'effacer afin de laisser place à une vraie prise en charge.

Le premier post sur ce forum est souvent un grand pas!

Bon courage et à bientôt...

Estelle33
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 12
Inscription : 07 mai 2012, 21:03

Re: crises de faim

Message par Estelle33 » 12 sept. 2012, 21:38

Bonsoir,

Tout d'abord merci pour cette réponse super rapide et encourageante :) Ça me rassure.

Mes parents sont bien au courant: je leur ai tout avoué (enfin maman l'avait vu, elle me répétait tant qu'elle pouvait, mais j'étais en déni complet) en novembre dernier. J'avais comment dire, touché le fond. Je sentais que tout s'effondrait autour de moi. Donc juste après, on en a parlé, enfin comme il est possible d'en parler. J'ai accepté de dire des trucs intimes, mais j'avoue que c'est aussi assez dur d'avouer tout ça à ses parents. On sent qu'on a mal-fait, on a honte de s'être laissé prendre là-dedans, d'avouer toutes ces manipulations, ces cachoteries, etc. On a ensuite contacté un psychiatre: je suis suivie depuis janvier maintenant ! Mais on a fait beaucoup un travail d'introspection sur moi-même: j'ai beaucoup réfléchis sur les causes de la maladie, etc. Mon psy pense qu'il faut que je "mentalise" le truc pour pouvoir ensuite agir vraiment sur mon comportement alimentaire. Entre juin et septembre, grosse interruption parce que je suis rentrée chez mes parents, mais je le revois bientôt.

Malgré qu'ils soient au courant, et que je sois suivie, j'éprouve toujours des difficultés quotidienne dans mon alimentation, et c'est de ça que j'ai peur de parler. Genre d'envoyer un sms à maman après avoir mangé et lui dire tout simplement ce que je ressens, juste pour qu'elle me soutienne, me rassure, bref, qu'elle enlève mon angoisse je crois. Qu'elle me transmette sa force. Elle a pas mal de soucis avec mon frère qui a aussi des problèmes (crise d'adolescence, difficulté à vivre avec mon père, ils se fritent tout le temps, violemment dans les mots quoi). Et ça la touche beaucoup. Du coup j'essaie de gérer seule en lui disant juste les grandes lignes, et en écrivant à mon psy. Mais c'est vraiment de l'aide au jour le jour dont j'ai besoin. Et je n'oserai pas envoyer un sms à mon psy a chaque repas ! Il n'a pas que moi comme patiente ! Je pense que je vais essayer de parler de ce nouveau besoin à ma mère, parce que j'ai maintenant la volonté de vraiment en finir, j'ai plein d'opportunités qui s'ouvrent à moi en cette nouvelle année et je pense que ça peut me donner le souffle pour guérir. Puis maman est forte et comme vous le dîtes, elle aurait peut-être bien plus mal si je lui cache que j'ai besoin d'elle et que je prends un an voire deux de plus à m'en sortir à cause de ça !

Merci encore pour ce message encourageant,

Bonne soirée, et bonne continuation, puisque je vois que votre fille va mieux, qu'elle se stabilise ! j'aimerais moi aussi trouver la force de me sortir de chez moi et de sortir de cette solitude aussi souvent que je le voudrais (je ne suis pas non plus asociale, je sors, je vois mes amies, mais il est vrai qu'il est aussi facile de se laisser couler à la maison, de ne pas faire des efforts alors que ces sorties n'apportent que du bien !)

rosie
Enfinien éprouvé
Enfinien éprouvé
Messages : 371
Inscription : 16 mai 2011, 09:44
Localisation : Orleans

Re: crises de faim

Message par rosie » 13 sept. 2012, 09:47

Bonjour Estelle,
Je viens de prendre connaissance de tes messages. Je comprends ta souffrance d'autant plus que je la vis au quotidien avec ma fille. Elle est à la maison, et je fais de mon mieux pour la surveiller après les repas. Hier soir, par exemple, je suis partie à la chorale et du coup elle est allée manger du chocolat, des barres de céréales. Quand je suis là, j'essaie de gérer au maximum ses crises de faim mais ce n'est pas toujours facile. Peut-être serait-il bien pour toi d'être en co location, car ainsi tu aurais du monde autour de toi, et tu n'oserais peut-être pas aller vider un paquet de gateau devant les autres. Je sais que ma fille a tout le temps besoin de moi, je suis là au maximum, mais je ne peux pas tout faire. Pour l'instant je ne travaille pas donc c'est toute la journée...mais si je retrouve du travail je ne sais pas comment ça va se passer car elle suivre des cours par correspondance. Elle ne peut pas être scolarisée normalement car elle sera hospitalisée une semaine par mois pour un suivi.
Je crois que tu dois parler de ce besoin de ta maman à ton psy, car je pense que votre gros problème, les filles, c'est d'arriver à être autonome... il faut arriver à lacher votre maman...couper le cordon... je sais ce n'est pas facile (pour les mamans non plus d'ailleurs!), mais c'est la vie. Nous, les parents, devons vous élever pour que vous puissiez a votre tour faire votre vie en toute independance.
Bon courage, n'hésite pas à écrire il y a toujours quelqu'un pour répondre.
Bisous

Mune
Enfinien confirmé
Enfinien confirmé
Messages : 97
Inscription : 28 juin 2012, 10:27

Re: crises de faim

Message par Mune » 13 sept. 2012, 13:06

Bonjour Estelle ,
Tout ce que tu écris me touche beaucoup, puisque j'ai moi-même une fille anorexique pour qui les choses sont extrèmement compliquée actuellement ; Oui, les mamans fatiguent, oui parfois elles ne trouvent plus les mots rassurants, oui elles n'ont pas la solution au problème, mais elles préfèrent cent fois plus être l'oreille attentive de leur fille que de les savoir mal dans leur tête et retrancher dans leur silence. J'ai expliqué des dizaines de fois à la mienne, ce qu'elle sait déjà, qu'à 17 ans, on est bien mieux avec ses amies, mais que si, pour la moindre raison les amies font défaut ou qu'elle, elle préfère se mettre en retrait, alors je serai là! Des soucis et des ennuis, souvent graves, j'en ai eu à revendre ces 5 dernières années, mais ma fille passe avant tout et je déplacerais des montagnes pour elle.Et puis je veux croire que tout ça ne durera pas et que ma nenette sera un jour une belle adulte qui n'aura alors plus besoin de sa mère. Ta mère est surement pareille , je suis certaine qu'elle préférera un appel téléphonique 3 fois par jour pour t'aider, te rassurer que de te savoir mal. Essaie de t'appuyer sur tes amis, parce que c'est de ton âge mais je sais que ce n'est pas facile. Dis toi que les amis, si tu ne les sollicites pas, ne peuvent pas deviner que tu as besoin de soutien. Il faut demander et après tu vois s'ils sont aptes ou non à répondre à ta demande. Si oui c'est parfait, si non, sollicite ta mère mais ne reste pas seule dans ton problème. Dis toi qu'on a tous besoin d'être soutenus à un moment de notre vie, là c'est toi, mais peut-être que dans quelques temps ce sera tes amis ou ta mère.Bon courage

rosie
Enfinien éprouvé
Enfinien éprouvé
Messages : 371
Inscription : 16 mai 2011, 09:44
Localisation : Orleans

Re: crises de faim

Message par rosie » 13 sept. 2012, 13:38

Oui Estelle comme le dit Mune, les mamans sont prêtes à tout pour leurs filles, on le voit sur le forum. Cherche de l'aide autour de toi, il y aura surement quelqu'un qui répondra présent. Si tu veux protéger ta mère, fais toi alors aider par d'autres personnes mais surtout ne reste pas seule face à ta souffrance. C'est une maladie tellement difficile pour tout le monde. Mais ta mère a du déja te dire, comme nous toutes, des centaines de fois la même chose, mais c'est très difficile d'atteindre votre cerveau... je ne sais pas comment il fonctionne, parce que lorsque l'on vous dit quelque chose, on a l'impression que vous comprenez mais ensuite, rien ne suit dans les actes. Peut-être faut-il te faire aider par des médicaments. C'est ce qui a aider et aide encore ma fille aujourd'hui, sinon elle n'aurait pas pu reprendre les kilos qu'elle a repris pour son plus grand bien. Maintenant c'est toujours difficile, dans l'autre sens, de veiller à ce qu'elle ne mange pas trop, en plus les médicaments ouvrent l'appétit, donc elle mange beaucoup de pommes et de fromage blanc, se laisse un peu aller en manger quelques gateaux, mais j'essaie de controler le plus possible, mais c'est aussi à elle de prendre ses responsabilités et ne pas attendre toujours que ce soit moi qui la controle, c'est épuisant là aussi. Elle me demande toujours mon avis mais finalement elle en fait souvent à sa tête! Mais bon, on ne sort pas de 4 ans d'anorexie en 2 mois de temps. C'est déjà bien de la voir un peu plus en chair (elle met toujours du 36!) mais ça n'a plus rien à voir avec le mois de juin ou c'était la cata. Au moins maintenant il y a une marge, si elle perd un peu se n'est pas grave, si elle prend un peu non plus. Elle voudrait bien être stable mais je ne sais pas si le poids qu'elle a atteint aujourd'hui est son poids de forme, mais c'est celui qu'elle aimerait garder, mais est-elle faite pour celui la, je n'en suis pas sure...on verra.
Bisous

Estelle33
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 12
Inscription : 07 mai 2012, 21:03

Re: crises de faim

Message par Estelle33 » 14 sept. 2012, 16:26

Bonjour,

Merci pour vos réponses. J'en ai tout simplement parlé à ma maman. Et comme vous pouvez vous y attendre, elle m'a simplement répété et re-répété que je pouvais lui envoyer des messages trois fois par jours, même plus, juste quand j'en ai besoin. Même si elle est loin et qu'elle ne peut pas faire grand chose. J'ai aussi parlé de cette appréhension à une très bonne amie qui a été très présente pour moi (elle vit pareil sur Bordeaux) du moment où j'ai pris conscience de mes troubles des conduites alimentaires. Ça me rassure, je me sens moins seule. En complément, j'ai toujours mon carnet alimentaire où je note mes sentiments, mon ressenti pendant les repas... de façon à peut-être trouver des constantes qui me feront comprendre pourquoi j'agis comme ça !

J'ai parlé de tout ça avec mon psychiatre, ce matin. Il m'a conseillé de continuer ce journal alimentaire. Il trouve que c'est une bonne initiative. Sur ma solitude et ma relation avec maman, je n'ai pas trop su ce qu'il en pensait vraiment. Maman se demande elle-même si c'est "sain" mais d'un côté, qui d'autre qu'un parent peut suivre quotidiennement une épreuve pareil ? Les copines de mon âge ont elles-aussi leurs problèmes, et même si elles sont présentes, je ne peux pas non plus trop leur en demander. Au moins j'ai la chance d'avoir des parents présents (mais pas trop non plus, ils me laissent prendre mes décisions - et ils y tiennent -, gérer tout la paperasse qui mène à l'indépendance, etc, mon budget, mes factures... et ils ne contrôlent rien de ma vie maintenant, amis, petit-amis, sorties, écoles, bref). Et mon psychiatre est vraiment bien, mais je crois qu'il est spécialisé dans les troubles alimentaires (ou au moins les addictions).

Quand aux médicaments, j'y avais pensé, j'en avais parlé à mon psy, pour diminuer l'angoisse. Il n'avait alors pas estimé cela nécessaire. Mais c'est vrai que parfois j'aimerais une petite aide pour pouvoir dormir correctement. Je me suis donc mise à écouter des CD de relaxation avant de dormir. Ça marche plutôt bien ^^

Ça va aller mieux, je suis de nature optimiste, malgré des petits moments de blues, comme tout le monde ! Puis j'ai tellement de choses à côté qui me motivent que je veux pas tout gâcher pour les TCA !

Merci encore à vous toutes,

À bientôt,

Et courage à vous aussi, je me doute que ça doit être aussi dur d'accompagner que d'être soi-même dans cet enfer :)

rosie
Enfinien éprouvé
Enfinien éprouvé
Messages : 371
Inscription : 16 mai 2011, 09:44
Localisation : Orleans

Re: crises de faim

Message par rosie » 14 sept. 2012, 22:12

Je te confirme que pour les parents, et notamment les mamans c'est aussi l'enfer au quotidien. Voir son enfant mourir de faim sous ses yeux et ne rien pouvoir faire c'est extrêmement difficile. Mais il faut avancer.
Pour ma fille, et donc pour moi, ça va mieux. Elle n'est plus en phase de poids critique et c'est un vrai soulagement, maintenant il faut gérer la faim. Elle a vu la psychiatre qui lui a diminuer certains médicaments qui donnent faim. Pour l'instant elle ne trouve pas de différence dans son ressenti donc ça c'est plutôt positif, mais elle a toujours aussi faim... Elle s'est pesée ce matin et elle a encore pris pas mal de poids, mais elle est dans la fourchette basse du poids normal. Elle est tellement plus jolie, elle rempli enfin son jean '(34), elle s'est fait couper les cheveux, c'est un vrai changement. Tout n'est pas réglé, loin de là mais je pense qu'elle est sur la bonne voie même si il faudra du temps.
Je crois que tu es bien entourée, psy, parents et amis c'est bien, et en plus tu arrives à gérer ta vie c'est plutôt positif tout ça. Contrairement aux idées reçues, les psy ne donnent pas toujours des médicaments. Ma fille n'en prend que depuis son hospitalisation récente, mais c'était vraiment nécessaire pour qu'elle accepte de prendre du poids, et donc qu'elle arrive à sentir la différence dans son corps. Maintenant elle se sent beaucoup moins fatiguée, et peut se permettre d'aller à la piscine, à la zumba, faire du vélo ou n'importe quoi sans que l'on s'angoisse sur le nombre de calories qu'elle va perdre, en fait faire ce qui peut lui faire plaisir.

Bisous

christounette
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 189
Inscription : 16 juin 2012, 09:19

Re: crises de faim

Message par christounette » 15 sept. 2012, 11:25

Quel plaisir Rosie de lire que ta fille a enfin atteint son IMC, quel soulagement! Et quel plaisir cela doit être de constater qu'elle remplit enfin son jean et reprend des formes... Elle peut enfin reprendre des activités extérieures, ça c'est chouette car elle peut ainsi faire des connaissances et se changer les idées!
Même si tu dois chaque jour savourer cette victoire, je me doute que tu restes vigilante et appréhender le moindre signe "négatif", c'est normal, tu as eu si peur pour elle ... L'hospitalisation aura vraiment été bénéfique, quel dommage que cette clinique ne prenne pas les mineurs! Je les avais en effet contacté pour ma minette mais elle est trop jeune, donc c'est sur Paris! Et dire que la clinique est à 2 pas de son lycée, c'est rageant!

En attendant, ma puce poursuit son petit bonhomme de chemin mais je ne la vois guère regrossir... En plus, comme elle s'est fait une petite "bande" de copines, je la laisse gérer ses repas du midi car ses camarades mangent souvent à l'extérieur (aïe ! mais c'est la liberté le lycée...). Cette semaine, elle veut tester autre chose et je crains que ce ne soit pas très copieux... Le pire a été lorsque les copines ont évoqué l'idée d'un Mac Do, ça a été la panique mais elle a contourné la difficulté en s'emmenant son sandwich ce jour-là afin de manger avec les autres malgré tout! Bref, je laisse néanmoins gérer ses affaires car je ne veux pas non plus la marginaliser et je préfère la voir s'épanouir et sortir avec ses amies plutôt qu'aller au self toute seule où elle ne mangera quasiment rien car la nourriture n'est pas terrible selon elle et la solitude à table serait pire que tout ...
Je me rassure en me disant qu'elle prend ses cplts alimentaires chaque matin et mange en plus une portion de fruits secs en collation comme lui a conseillé la nutritionniste, ça devrait donc limiter la casse... mais de là à regrossir, il y a encore de la marge!
Néanmoins, nous appréhendons toutes les deux la visite à l'hôpital en octobre car ellle ne "décolle" pas et aurait même tendance à reperdre un peu. Ma pépette essaie de me rassurer en trouvant à chaque fois une excuse à sa perte de 300 ou 400 gr (il y avait la rentrée, j'étais stressée,...) mais je vois bien que les signes de l'anorexie sont bien toujours là. Par ex, hier midi, elle m'a fait toute une histoire car je prenais un yaourt alors qu'elle mangeait du fromage! ça l'a mise dans tous ses états de voir que je ne mangeais pas la même chose qu'elle... surtout que c'était moins calorique! Je lui ai fait comprendre que je n'avais pas les mêmes besoins qu'elle mais elle a du mal à se faire à cette idée. Comme elle culpabilise de manger des portions "normales", ça la rassure de voir que l'on mange comme elle; donc dès qu' on prend un aliment différent, elle panique!
Hier soir, elle a mangé des crêpes sans difficulté mais à condition que l'on en prenne le même nombre qu'elle, surtout pas moins!! Bon, elle mange , c'est déjà ça...

Et à la maison, quelle tornade! C'est une vrai volcan, toujours speed, à monter descendre les escaliers pour un oui , pour un non (ça m'éneeeerve!), elle a de l'énergie à revendre! C'est rassurant dans un sens car elle ne semnble pas trop fatiguée par la maladie mais nous nous rendons bien compte qu'il y a les travers de l'anorexie derrière tout ça.

Néanmoins, point positif, elle semble moins obsédée par son travail scolaire et accepte maintenant de s'accorder dès petits moments de détente. Nous sommes d'ailleurs allées hier à notre premier cours de zumba et je suis plutôt rassurée car le rythme semble plus cool que ce qu'on avait expérimenté cet été, elle ne devrait donc pas trop éliminer car c'était ma grande crainte... Elle s'éclate et oublie sa maladie pendant une heure, c'est toujours ça de gagné!

Biz et félicitations à ta fille pour son amélioration!

rosie
Enfinien éprouvé
Enfinien éprouvé
Messages : 371
Inscription : 16 mai 2011, 09:44
Localisation : Orleans

Re: crises de faim

Message par rosie » 16 sept. 2012, 11:17

C'est super que ta fille se soit faite des copines, mais attention que le maladie ne prenne pas les dessus. Il faut éviter qu'elle se marginalise en ayant des attitudes avec la nourriture qui vont finir par géner les autres. Elles ne se posent pas de questions, mangent ce qu'elles veulent quand elles veulent sans se poser mille question. Il sera juste question d'un régime au printemps pour les maillots de bain, mais qui ne tiendra pas longtemps. Tout ce qui les intéresse, ce sont les garçons, les fringues, la musique...mais pas les notres.
Oui je suis très soulagée de ne plus voir ma fille avec la peau et les os pour le danger que cela représente, mais rien n'est gagné pour autant. Les médicaments sont là pour l'aider, le psy en a supprimer un peu la semaine dernière et il ne semble pas pour l'instant qu'il y ait de conséquence négative, elle doit supprimer autre chose en début de semaine si tout va bien comme ça. Il va falloir car elle manque de concentration et pour ses cours même à la maison il va falloir travailler.
L'énergie de ta fille te rassure, mais prend garde, elle ne sent pas la fatigue

sawerty
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 17
Inscription : 25 nov. 2019, 11:55

Re: crises de faim

Message par sawerty » 25 nov. 2019, 12:08

j ai passé un bon moments et j en ai eue plein les yeux!!!
voyance mail

castelisabelle
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 10
Inscription : 31 déc. 2019, 12:49

Re: crises de faim

Message par castelisabelle » 31 déc. 2019, 12:57

Vous qui êtes à la recherche de prêt d'argent, je ne sais pas comment vous faire part de ma joie, car étant moi même à la recherche de prêt, je suis tombé sur un homme nommé Jean Marie Adamo un opérateur économique français qui vie actuellement ici, Il m'a octroyé un prêt de 40.000 Euros et j'en ai parlé à plusieurs collègues qui ont également reçu des prêts chez ce monsieur sans avoir de soucis. Particulièrement, à moi, j'ai reçu ma demande de crédit par virement bancaire en une durée de 72 h sans protocole et je suis tout à fait satisfaite. La raison qui me pousse à publier ce témoignage est que ce monsieur continue toujours de faire des merveilles à des gens qui sont vraiment dans le besoin. Alors j'ai décidée de faire part de cette opportunité à vous qui n'avez pas la faveur des banques ou qui avaient eu à faire à des prêteurs malhonnêtes qui ne font qu'abuser de la personnalité d'autrui ; vous avez un projet ou un besoin de financement, vous pouvez lui écrire et lui expliquer votre situation ; il vous aidera s'il est convaincu de votre honnêteté, son émail est : adamojeanmarie@gmail.com

Merci pour la compréhension

Répondre