parent demoralises

Espace d'échanges et d'entraide destiné à la famille, aux amis et aux proches de personnes souffrant de Troubles du Comportement Alimentaire (anorexie, boulimie).

Modérateurs : Modérateurs, Membres actifs

Règles du forum
Merci de prendre connaissance de la Netiquette d'Enfine avant toute consultation ou utilisation.
Répondre
capanon
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 3
Inscription : 11 juil. 2013, 21:58

parent demoralises

Message par capanon » 11 juil. 2013, 22:21

L annee derniere en juillet ma fille avait beaucoup maigri et elle a fait un malaise
urgence : 1 m 57 37 kg elle a accepte un protocole a l hopital de brive ( 19100) comme condition isolement
40kg : courrier
42 kg : telephone et visite
45 kg : sortie
elle est sortie a 46 kg le 21 octobre 2013 elle a repris ses cours Terminale S ( eleve brillante 18 au bac français) elle n arrivait plus a travailler elle faisait des crises d angoisses
elle a arrete ses etudes et c a a ete des hauts et des bas
pour terminer a 29 kg aux urgences
aujourd hui elle est a la villa bellevue a Limoges et on veut la sortir de la car ce n est pas adapter a sa pathologie
on hesite entre le centre abadie a Bordeaux ou castelviel a Toulouse
c est urgent car elle va etre majeur dans 2 mois
Si quelqu un peut nous renseigner sur ses centres merci d avance

loriane
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 7
Inscription : 06 juil. 2013, 22:33

Re: parent demoralises

Message par loriane » 13 juil. 2013, 15:49

Bonjour,

Je m'appelle Delphine, j'ai 39 ans, j'ai souffert de troubles du comportement alimentaire de 17 à 32 ans à peu près, le chemin de la guérison a été très long !
Je ne sais pas si vous avez les moyens financiers pour faire traiter votre fille.
Biensûr, d'après ce que vous avez évoqué, il y a urgence vitale pour sa vie donc il faut l'hospitaliser mais en parallèle il faut la faire suivre par des psychiatres. Avez-vous pensé à Paris où il y a une offre de soin très importante pour les TCA, notamment la maison de Solène (je ne sais pas comment ça s'écrit).
N'hésitez pas à me contacter
Delphine

loriane
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 7
Inscription : 06 juil. 2013, 22:33

Re: parent demoralises

Message par loriane » 13 juil. 2013, 19:08

Oui coucou, C'est encore moi, je reviens vers vous car j'ai repensé à votre situation très difficile.
Personnellement, je suis pas toujours en accord avec les méthodes employées par certains centres ou hôpitaux à savoir ce que vous avez évoqué courrier au bout de temps de jours, coup de téléphone au bout de temps de jour, une patiente n'est pas une prisonnière.
Biensûr là vous n'avez plus le choix et le temps de trouver une bonne psychothérapie. Il faut l'hospitaliser vu sa maigreur.
Simplement le mieux serait de la faire hospitaliser dans un centre "humain", les hosto, c'est pas tjrs humain.
Pour avoir été personnellement dans les troubles alimentaires, je ne sais que trop bien que plein de psy sont incompétents et la rechute est à présager au bout de l'hospitalisation. (j'ai vu pas mal de psy et c'est un milieu pas forcément "soignant") mais on arrive quand même par finir à trouver des soignants humains qui ont vraiment envie que vous vous en sortiez.
N'hésitez pas à donner mon mail à votre fille, je peux échanger avec elle, savoir ce qu'elle attends d'une psychothérapie et essayer de voir quel centre lui conviendrait le mieux car j'en reviens à Paris mais il y a des centres qui ont une autre approche que la sévérité, on y fait du théâtre, des groupes de paroles, de l'art thérapie ou de la danse thérapie bref on est dans la vie. Pour ses études, je crois qu'il faudra attendre qu'elle aille un peu mieux biensûr, l'urgence est qu'elle retrouve goût à la vie un minimum, je sais pas si j'ai le droit de communiquer mon mail ici, je vais lire les règles avant mais si un échange entre nous vous intéresse, n'hésitez pas à me répondre sur ce site. Bon courage à vous, Delphine

capanon
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 3
Inscription : 11 juil. 2013, 21:58

Re: parent demoralises

Message par capanon » 14 juil. 2013, 09:16

merci pour votre reponse mais pour la maison de Solenn
Il faut savoir qu elle ne possede que 8 lits( hospitalisation longue) en temps normal hors nous sommes en juillet donc vacances elle reduit à 4 lits et quand le personnel va rentrer ma fille aura eu 18 ans et la maison de Solenn s arrete à 18 ans!!!!!
pour l ' instant on se tourne sur Castelviel clinique à coté de Toulouse
Si quelqu'un a des infos,merci d' avance

loriane
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 7
Inscription : 06 juil. 2013, 22:33

Re: parent demoralises

Message par loriane » 19 juil. 2013, 16:46

Rebonjour,

Je sais que vous avez certainement beaucoup de choses à penser en ce moment, pourriez-vous me dire comment va votre fille, et avez-vous trouvé un centre qui peut l'accueillir ?

Cordialement,
loriane

capanon
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 3
Inscription : 11 juil. 2013, 21:58

Re: parent demoralises

Message par capanon » 26 août 2013, 10:08

Bonjour,
Aujourd'hui 26 Aout 2013, ma fille est toujours hospitalisée au même endroit et elle a fait de gros progrés, elle a dépassé les 40 kg et il commence a diminuer la sonde, de plus elle est moins dans la dépense et plus reposée.
il travaille énormément sur la relaxation, motricité et massage.
Il envisage de la rescolariser en terminale au lycée à coté, démarrage cours à l hôpital et de semaine en semaine intégration en classe mais il la garde le soir à l hôpital et la laissera rentrer à la maison que les week end et vacances scolaires.
on pense que la formule est bonne, en espérant que cela continue à fonctionner et qu elle s en sorte.
Encore désolé pour le retard. :D

loriane
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 7
Inscription : 06 juil. 2013, 22:33

Re: parent demoralises

Message par loriane » 03 sept. 2013, 19:18

Bonjour,

Que de bonnes nouvelles ! Effectivement travailler sur le corps par des massages de la relaxation est très réparateur, l'anorexie est avant tout un trouble très lié au corps donc c'est chouette si vous voyez des avancées. N'hésitez pas à me donner des nouvelles. Un travail psychothérapeutique peut également beaucoup aider car dans ces maladies, il faut voir le long terme et sans vouloir vous décourager desfois comme pour mon cas ça dure des dizaines d'années ( pas toujours, j'ai vu des personnes où c'est parti très vite).
Le problème c'est que perso, j'ai vu plein de psy et ça ne collait pas ! Il a fallu des années avant que je tombe sur un médecin psychiatre avec qui j'ai vraiment pu travailler en profondeur les noeuds psychiques que je ne digérais pas.
Merci de m'avoir donné des nouvelles, c'est si triste de voir une adolescente de 17 ans ne plus rien manger ! ça m'émeut tjrs à chaque fois ! J'espère qu'elle réussira à trouver une orientation professionnelle qui l'épanouisse car c'est à son âge que le futur se prépare, moi je n'ai malheureusement pas réussi à m'insérer professionnellement à 17 ans, j'étais trop prise par la maladie. Je l'ai payé cher par la suite professionnellement.
Le rôle des parents est là aussi important, il s'agit de voir ce qu'elle est capable de fournir comme travail, ce qui l'attire également, si elle aime ce qu'elle étudie, ça aide. Mes parents voulait absolument que je fasse médecine alors que j'étais très malade, il aurait mieux valu pour mes études qu'il ne me pousse pas dans cette branche, j'aurais certainement mieux accroché les langues même si c'était moins valorisé socialement.
Encore bon courage. Mais déjà 40 kg elle est sauf ouf !
Très cordialement, Loriane

Répondre