le blocage des émotions - La Rochelle

Cette tribune permet à l'association Partage et Ecoute, partenaire d'Enfine, de donner des informations sur ses activités et ses thèmes de réflexion.

Modérateurs : Modérateurs, Membres actifs

Répondre
PE
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 238
Inscription : 16 mai 2006, 00:00
Contact :

le blocage des émotions - La Rochelle

Message par PE » 03 févr. 2015, 12:28

Le blocage des émotions - ce qu'en a dit le groupe de La Rochelle

Chacun se libère de ses soucis et là on parle beaucoup de douleurs physiques

F nous parle de sa souffrance physique, arthrose à toutes les articulations. La douleur est en permanence et à tous les niveaux, même dans les muscles. Il y a une école du souffle à la rochelle et la respiration aide beaucoup. Plus on a mal et moins on respire. Conseil du centre antidouleur du CH de la rochelle. Traitement lourd mais qui permet de ne pas avoir de douleurs. M a aussi de l’arthrose généralisée. Elle fait de la sophrologie qui permet d’évacuer et de s’endormir plus facilement sans sentir la douleur du moment du coucher de passer de la position assise ou debout a allongée. Si je marche au bout de 5 minutes je me penche vers l’avant car douleur lombaire et hanche. Le matin j’ai mal partout comme si un rouleau compresseur m’était passé dessus. J’ai encore du mal à marcher longtemps mais j’ai accepté la cane. F a un peu la honte de marcher avec une cane. F  a fait deux hernies et a été hospitalisée pendant 5 mois. Sensations de décharges électriques en haut du dos. Conseil de sophrologie au centre social du centre ville. M a de l’arthrose depuis 11 ans. Moi j’ai besoin de ma dose antidouleur tous les jours. Si j’ai le malheur de l’oublier je suis cassée je ne peux pas marcher. 

D nous propose des magazines, on choisit une image en rapport avec le blocage des émotions.

J : nous présente un diable qui sort d'une pierre et dit j’ai le sentiment d’avoir une pierre à l’intérieur de moi et qu’en fait ça doit pas être beau donc je fais de la résistance. Il est joyeux, moi j’aurais pris un diable, c’est un peu la boite de pandore. C’est surtout le côté pierreux, c’est dur a l’intérieur et j’arrive pas a sortir quoi que ce soit et cette photo me parle a cause de ça.

M,nous présente des gens entrain de réanimer quelqu'un et dit . Moi je suis la personne en train d’être réanimée. J’ai peur de la mort donc pour moi ça signifie la mort ça. Vieillir me fait peur. Je pense souvent à mon âge et je me dis que je suis plus près de la fin que du début.

A, nous montre 2 personnes nues entrelacées donc pour moi l’image de la douceur et de l’amour donc pour moi le blocage de mes émotions ça  vient de là je ne sais pas aimer. J’apprends que je suis aimable. Si je craquais devant un mec il n’en saurait rien. J’ai l’impression que je ne sais pas et que je ne suis pas très douée pour ça.

J : Moi j’ai l’impression que je n’aime pas bien pas suffisamment, que je suis néfaste.

A : moi j’ai été une néfaste j’ai appris ce que j’ai pu contenir comme violence. Je me suis dit effectivement t’es pas si mignonne que ça. N’empêche que je n’arrive pas à aimer. Espèce de chape de plomb comme si tout ne pouvait pas remonter comme ci on me disait non t’as pas le droit. Cette semaine j’étais hyper sensible je voyais un truc je pleurais. Et toute ma solitude m’a été renvoyée. Je suis seule je vais avoir 50 ans, j’ai l’impression de pas aimer les gens… ça s’est calmé aujourd’hui. Pour moi l’eau c’est l’émotion et je me disais pourquoi je rentre dans cette émotion là. Ou alors c’est les hormones, tout est possible.

E, pointe son doigt sur une cocotte minute ; j'ai découvert à 25 ans ma violence intérieure alors que je pensais être d'une grande douceur

F, a choisi 2 femmes entravées : une est baillonnée ; l'autre a le mains liées Des femmes en souffrance, l’une est en souffrance et l’autre est bâillonnée donc elle se tait. L’autre a les poings serrés ça me représente. J’ai subis des agressions. J’ai subi des agressions physiques et verbales. Ça existe encore tous les fous ne sont pas enfermés.

J : résilience ou sarcophage ?

A : Tant qu’on n’a pas compris qu’on est coupé de ses ressentis on avance pas. Moi j’ai fermé ma bouche par la nourriture. Moi je cherchais à me détruire comme mon frère essayait de me détruire.
F : La nourriture m’apporte la douceur que je ne trouve nulle part ailleurs. Moi je n’aime pas du tout la violence mais peut-être  que je peux avoir certaines paroles qui peuvent vexer. Mais bon on m’en a dites aussi. Je me rebelle des fois. A force de lutter au bout d’un moment j’en peux plus. A force d’encaisser des coups durs et de résister contre eux, à force on y arrive plus. On arrive plus a lutter a résister.

A : quand je me sens bouillir au bout d’un moment j’ai envie de tout dévorer. Alors merci elle m’a fait réaliser ma montée d’agressivité. Je me suis fait une salade et ça temporisait. J’ai un jardin dans mon frigo maintenant. Je vais me transformer en pommier tellement je mange de pommes. Bref j’ai quand même fermé ma bouche avec de l’alimentaire, il a fallu que je mange. L’émotion elle est là et je la remplace par la nourriture mais je ne maitrise pas encore mon corps.

Des phrases fusent : « On aimerait de la douceur et savons qu'elle ne viendra pas de l'extérieur » ; « Je cherchais à me détruire ; « à force d'encaisser et de résister on ne tient plus le coup, on n'a plus de force « ; « Dévorer pour ne pas dévorer l'autre »

V : je suis re-mamie et tout va bien. Je vais bien je  suis épanouie. Donc tout va bien moi je gère. J’exprime mes émotions, j’ai le sourire jusque là, je vais le voir presque tous les jours. Je me suis jamais sentie aussi bien. Moi j’ai fais tellement de choses qui m’ont fait du bien à un moment donné mais là j’ai vu une kinésiologue. Quand je ne vais pas bien je me cache je reste chez moi mais ça ne dure pas longtemps. Je me bouge je vais vers les autres je vais voir des personnes qui m’aident. Ma petite cocotte personne ne viendra te chercher chez toi il faut que tu bouges. Donc la nutritionniste nickel. Et je me bouge je fais de la marche nordique et de l’aquabiking. J’ai perdu 4 kilos avec tout ça. J’ai fait aussi sans gluten et je me sentais légère. J’ai un peu déraillé au niveau régime mais moi voilà des émotions heureuses ou tristes je déraille si j’ai pas une vie bien rythmée je déraille sur quelque chose.

Des phrases entendues : «Je me dis tu te bouges, plus tu avances plus tu auras envie d'avancer et tu finis par créer le plaisir » ; « émotion triste ou heureuse, peu importe, je déraille »

D : nous présente un visage perdu dans un groupe Pour la timidité. Il est presque sidéré on a l’impression qu’il veut dire et finalement il va pas dire. J’ai longtemps été extrêmement timide. Maintenant je peux exprimer mes émotions mais pendant longtemps j’occupais le terrain quand je parlais je ne disais pas. Et puis après quand tu commences à travailler ça tu peux dire des vraies choses qui touchent les ressentis. Je suis timide mais je me soigne. Même si j’étais timide j’arrivais quand même a faire rire. Donc les gens ils ne vont jamais voir ce qu’il y a derrière. Derrière l’humour tu peux cacher tout ce que tu veux. J’avais cette façade. J’ai un fond joyeux mais c’est vite aussi facile de tirer ça devant ça fait un écran.

Phrases entendues : « venir dans un groupe de parole c'est accepter de se mettre ne danger, c'est extrêmement
courageux » ; « Nous on écoute mais on ne peut jamais rien dire aux autres » ; « c'est vrai, je suis Minie Grégoire » ; « Quand je suis timide tout le monde rigole-je disais pas-juste j'occupais le terrain » ; « on se met une fine pellicule et derrière on met ce qu'on veut » ; « Selon l’attitude qu’on adopte on conditionne l’attitude de l’autre ».

Répondre