Soucis de santé entrainant une rechute

Cet espace est destiné à partager votre expérience personnelle dans le but de se rétablir des TCA ! Ainsi, vous pouvez apporter votre contribution au thème de discussion sur les Troubles du Comportement Alimentaire.

Modérateurs : Membres actifs, Modérateurs

Règles du forum
Merci de prendre connaissance de la Netiquette d'Enfine avant toute consultation ou utilisation.
Répondre
Ana-chi
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Enregistré le : 12 nov. 2022, 22:58

Soucis de santé entrainant une rechute

Message par Ana-chi »

Bonsoir à tous et toute !


Je vadrouillais un peu à la recherche d'un lieu de partage afin de retrouver un peu d'assurance face à toutes les remontées d'angoisses, d'anxiété et rechutes qu'on doit surmonter quand ça débloque dans votre vie.


J'ai 24 ans, mon anorexie a commencé quand j'avais 10/11 ans jusqu'à partir en steack à 12 ans/13 ans, comme vous le savez il y a 10 ans les suivis étaient assez catastrophiques, ( du moins dans les hopitaux or des grandes villes avec de super spécialistes ) suffisaient qu'on remange pour qu'on nous relâche, et les ateliers de ce que j'avais pu discuter avec certains collègues pouvaient être perçu comme intrusif puisqu'il manquait encore certaines recherches. Si je pose les bases, c'est pour expliqué plus ou moins mon parcour, qui est/a été celui de nombreuses autres personnes : J'ai remangé par culpabilité pour ma famille, j'ai ravalé la haine et la colère et j'ai eu des phases cachés de boulimies, de jeunes ou de diètes. Adulte la première année, j'ai pas mal maigrie, ce que j'ai fait passer pour un épanouissement ( je bougeais beaucoup, j'allais en concert et j'étais dans des mouvement en accord avec mes ideaux politiques et féministe ect ) et un manque de finance cachait un maitrise de ma prise alimentaire ( un repas par jour ).

Jusqu'à ce que mon corps soit trop fatigués, où j'ai commencé à réagir mais c'est quand le covid m'a forcé à rentrer chez mes parents que j'ai du prendre un tournant, là j'ai repris gout et confiance en moi, j'ai repris le sport sans un besoin de minceur mais de puissance et rappeler à me sentir en forme ( évidemment y a eu des haut et des bas, mais ne plus avoir de chambre, une famille plus traumatisée que vous sur votre passé en tant que malade vous avez pas que de combattre vos démons. Evidemment ça serait mentir, l'obsession que j'ai pour maitriser mon corps est le maintenir au top de sa forme n'a pas disparue, je suis allée simplement plus vers des comportement sain et appris à changer ma perception ( réassumer ma force ) et à me voir réellement.

Bref de grosse avancées, le soucis c'est que l'an dernier j'ai commencé à être malade, au début je pensais que c'était rien donc j'ai juste eu un regain de mépris pour mon corps fatiguée mais sans rechuter ( une seule fois mais il y avait les partiels et d'autre problèmes à gérer ) qui ne suivait pas mon rythme de vie puis finalement cette été panique, j'ai des gros soucis pulmonaires. Imaginez, vous avez enfin trouver un rythme sain, un boulot et des études qui vous conviennent, vous sortez de vos obsessions, vous arrivez à chasser vos démons et cette haine envers vous tout en recablant votre image avec un rythme de vie plus sportif et sain, vos poumons vous disent merde.
Pour toute personnes ça serait horrible, mais là ce qui m'inquiète est le retour des crise de boulimies, du mal être face au contact, de la perte de control de ce corps qui s'engraisse par conséquent, la non maitrise de mon alimentation ( vraiment la bouffe de l'hopital est horrible d'autant quand c'est que des plats froid soit vous bouffez plus rien soit que leur truc sucré, c'est génial !) Surtout que bon, je suis partie pour une bonne errance médical, on ne sait pas ce que j'ai et ma pneumologue d'avant était assez irresponsable. J'ai beau expliqué à ma pneumologue que ça commence à repartir en couille dans ma tête, il n'y a pas de réaction puisque pour mon cas est en transfert et que je ne suis quasiment plus à sa charge, même une nouvelle crise de crachat de glaire sang ne l'a pas interpellé pour vous dire. C'est fatiguant, je suis privée de ce que j'aime faire, je ne peux même pas aller me défouler et je me tue un peu plus en vomissant, les variations de poids on était tellement importants en trois mois que j'ai l'impression de n'être plus qu'une difformité. Je sais que je devrais reprendre un suivi, mais le soucis est que le temps de transfert de dossier à l'hôpital il n'y aura rien et je ne souhaite pas avoir mes rdv à milles endroits non plus, comment on fait dans ces moment-là ? Comment rester forte, comment éviter la crise ? Je n'ai jamais eu affaire à la boulimie vomitive de manière régulière en plus et mon corps même fatigué n'a jamais été faible, c'est bien le seul truc dont je pouvais me vanter c'était ma santé de fer.


Je remercie à celles et ceux qui ont lus jusqu'au bout, ne serait qu'écrire là ça m'a déjà un peu enlevé un poid de mes épaules.

En vous souhaitant un bon week-end quand même !
Ana
Bastien52
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Enregistré le : 26 nov. 2022, 15:19

Re: Soucis de santé entrainant une rechute

Message par Bastien52 »

Bonjour et merci à vous pour votre témoignage, c'est très courageux de votre part. Je ne suis pas un expert et je ne pourrais pas vous apporter mon aide, mais je vous souhaite bien du courage.

Cordialement,
Ana-chi
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Enregistré le : 12 nov. 2022, 22:58

Re: Soucis de santé entrainant une rechute

Message par Ana-chi »

Bonsoir,


Il n'y a pas de soucis je vous remercie à vous pour votre lecture et votre envoie de courage ! D'autant que maintenant je suis traitée pour ma maladie et ça soulage surtout qu'il n'y a aura pas de séquelle sur le long terme. Je n'ai pas pu régler le retour de l'angoisse de mon TCA mais ça c'est calmé ( niveau crises ) je peux faire maintenant preuve de résilience et tant pis pour les quelques mois certainement de haines envers moi qui vont suivre et tout ce qui est lié à mes obsessions contrairement au premier message, là je trouve tout ça maitrisable.

Je vous souhaite une agréable soirée et merci encore pour votre message !
blanchemed
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 2
Enregistré le : 05 déc. 2022, 12:08
Contact :

Re: Soucis de santé entrainant une rechute

Message par blanchemed »

Bonjour, j'ai été très touchée par votre témoignage que j'ai lu avec attention. Je vous comprends tout à fait, je vous envoie toutes mes meilleures ondes :fairy:
Répondre