nannye inquiete pour sa petite fille

Espace d'échanges et d'entraide destiné à la famille, aux amis et aux proches de personnes souffrant de Troubles du Comportement Alimentaire (anorexie, boulimie).

Modérateurs : Modérateurs, Membres actifs

Règles du forum
Merci de prendre connaissance de la Netiquette d'Enfine avant toute consultation ou utilisation.
Répondre
lemaire
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 3
Inscription : 14 mai 2014, 20:51

nannye inquiete pour sa petite fille

Message par lemaire »

Bonjour .

Je suis tres inquiete au sujet de ma petite fille qui est agee de 21 ans le contact est assez difficile tant elle est prise dans cet engrenage de l-anorexie .
J'aimerai tant que quelqu'un me donne des conseils pour l'aider un maximum et surtout savoir quoi dire ou ne pas dire .
Merci pour votre aide .
Nannye
IsaMore
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 104
Inscription : 01 mai 2014, 21:25

Re: nannye inquiete pour sa petite fille

Message par IsaMore »

Bonjour,

Quel courage de venir demander de l'aide et des conseils. Ca prouve que vous êtes un soutien pour elle et elle aura besoin de ce soutien. Il doit être particulièrement difficile pour vous de voir votre petite fille souffrir et je vous admire pour avoir pris le courage de parler.

Je suis une ancienne anorexique-boulimique, en cela je ne peux pas vous dire ce qu'il faut faire par rapport à elle. Je peux juste vous dire ce qui m'aurait probablement aidée moi de la part de ma famille. C'est très délicat en tant que proche de comprendre l'engrenage dans lequel votre petite fille s'enfonce. Elle non plus ne comprend pas bien et, au fond, doit en avoir honte. C'est cette honte qui peut pardois la pousser à se renfermer voire à rejeter ses proches à coup de remarques blessantes, même lorsque ces derniers cherchent à l'aider.

Pour ma part, j'avais d'un côté envie et besoin qu'on se rende compte de la gravité de la situation car moi-même je ne la voyais pas. Comme si j'avais besoin d'un regard extérieur pour réaliser mon mal-être. Et j'étais désespérée que personne ne le voit ou que mes proches fassent comme si de rien n'était pour ne pas me faire me sentir encore plus mal. Pourtant, lorsqu'ils me faisaient une remarque, aussi bienveillante fût-elle, sur ma maladie, je réagissais avec violence... ou je minimisais. Mais ce sont ces moments de tensions qui m'ont petit à petit fait avancer vers la guérison.

En revanche, ne la brusquez pas, ni sur la nourriture, ni sur sa thérapie (ou si elle n'en fait pas, sur un projet de thérapie). Ne cherchez pas à l'obligez ni à manger ni à aller chercher de l'aide. Elle se sentirait probablement coincée entre la peur de guérir (et de grossir) et la peur de vous décevoir... Elle se sentirait également incomprise et se cacherait encore plus de vous.

Encouragez-là à parler. Ici ou avec vous. Le mieux étant de ne jamais la juger ou contredire ses ressentis. Cela dit, c'est très difficile pour un proche, surtout quand l'on s'inquiète. Car vous auriez parfois envie de la secouer parce que, vous-même, vous avez peur pour elle alors qu'elle ne se rend pas vraiment compte qu'elle se fait du mal. Vos émotions peuvent vous empêcher d'être l'écoute dont elle aurait besoin. C'est pourquoi il ne faut pas vous sentir obligée de remplir ce rôle si vous ne vous en sentez pas la force. Protégez-vous et encouragez-là à parler à des tiers.

Ce forum ou la ligne d'écoute peuvent être un bon point de départ. Sans l'y forcer. Suggérez l'idée. Ecrivez lui l'adresse et le numéro. Il est possible qu'un jour, bientôt, elle vienne pour y trouver de l'aide ou simplement des informations et une écoute.

Bon courage à vous
rosie
Enfinien éprouvé
Enfinien éprouvé
Messages : 371
Inscription : 16 mai 2011, 09:44
Localisation : Orleans

Re: nannye inquiete pour sa petite fille

Message par rosie »

Bonjour Nannye,
Je trouve que IsaMore à très bien parlé.
Je suis moi même maman d'une jeune de 23ans anorexique sur la voie de la guérison.
C'est très difficile de parler avec ces jeunes filles quand elles sont en plein dans la maladie, car elles sont au départ dans le déni total. Comme le dit IsaMore, il faut être là quand elle en a envie, se prendre des choses pas très gentil dans la figure, comme je l'ai entendu, l'amour est patience, et c'est tout à fait ça. Il faut être patiente, ne surtout pas juger. Elle est malade, un mal être qu'elle ne sait pas exprimer autrement que par son corps. Puisque vous êtes une grand mère attentive, je suppose qu'elle vient vous voir régulièrement et peut-être se passe-t-il des choses difficile chez ses parents. Il faut l'encourager à parler, et surtout ne jamais rompre le dialogue, même si ça clashe de temps en temps ce n'est pas grave. Chez nous il y a eu des cris, des larmes, car forcément on ne comprend pas, c'est une malade qui n'a pas de sens pour nous, mais pour elle si.
Le suivi psy est important, mais là encore ce sera à elle de décider quand elle sera prête, elle pourra alors dire des choses qu'elle ne peut pas vous dire, ni à ses parents. Peut-être une thérapie familiale...mais il y a autant d'anorexies que d'anorexiques chaque cas est un cas particulier.
Ne pas lui faire de remarque sur ce qu'elle mange car elle va se sentir fliquée, mais l'encourager à manger un peu de tout si c'est possible pour éviter la cata, des protéines, des légumes pour les vitamines, des féculents, des yaourts, des fruits même si c'est en petite quantité c'est mieux que rien. Si vous lui faites la cuisine proposez lui des choses peu grasses ça lui fera plaisir de voir que vous faites attention à elle.
Mais c'est sur c'est à se taper la tête contre les murs quand on voit sa fille se détruire et n'être que spectatrice, et attendre qu'elle prenne conscience qu'il faut faire quelque chose.
Le forum est un bon exutoire, je m'en suis servi pas mal, et la communauté fait du bien, alors n'hésitez pas à revenir.
Je vous embrasse et vous envoie plein de courage!
lemaire
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 3
Inscription : 14 mai 2014, 20:51

Re: nannye inquiete pour sa petite fille

Message par lemaire »

Bonjour
merci pour vos encouragements ouf cela fait du bien de voir que l'on est compris et encouragé sans jugement .
Suis vraiment dans une phase de découragement je voudrais tant l'aider . J'essaie d'être présente dans ces bons moments elle sait que je suis là mais oui je me fais tacler sans ménagement beau me dire que ce n'est pas elle mais sa maladie qui la fait agir comme çà parfois tres dur .

comment peut on se détruire comme cela alors que vous aviez la vie devant vous ( un bon travail reconnu tres
Capable par ses superieurs un plan de carrière impeccable) je ne comprends pas oui parfois envie de la secouer . Mais voilà je marche sur des oeufs je ne me reconnais pas des trésors de patience (pas ma qualité première) cela fait mal

Mon fils et ma belle fille en plein désarroi et sa soeur aussi.
Elle voit psy mais nous ne savons rien de ces entretiens .

Je vous remercie
Nannye
IsaMore
Enfinien avancé
Enfinien avancé
Messages : 104
Inscription : 01 mai 2014, 21:25

Re: nannye inquiete pour sa petite fille

Message par IsaMore »

C'est difficile de sentir qu'on est impuissant face à ça. Certes votre petite fille a la vie devant elle mais elle est bloquée dans un corps et des émotions de fillettes et ne saurait aller de l'avant sans avoir pris contact avec elle même et ce qui la fait souffrir (elle n'a pas forcément vécu de traumatismes, la souffrance émotionnelle et le mal être sont des choses très subjectives). Il y a dans les troubles ali!entaires une immense peur de vivre qu'il faut apprivoiser. Il faut accepter que votre petite fille fasse sont chemin, en la soutenant mais sans "l'intruser". Ce qu'elle travaille avec la psy doit pouvoir rester avec la psy. C'est une étape pour aller vers elle-même... N'hésitez pas de votre côt à aller chercher de l'aide POUR VOUS. Prenez vos émotions au sérieux c'est important. Elle souffre mais vous aussi. Mais elle n'est pas en mesure de vous réconforter. L'aide doit donc venir de l'extérieur (groupe de parole, forum, etc...

Je suis de tout coeur avec vous
VERGNE Danièle
Petit enfinien
Petit enfinien
Messages : 6
Inscription : 19 oct. 2013, 11:10

Re: nannye inquiete pour sa petite fille

Message par VERGNE Danièle »

Bonjour Nannye,

Je comprends que vous soyez inquiète pour votre petite fille, mais elle a beaucoup de chance de vous avoir.
Je peux me permettre de vous donner quelques conseils car j'ai perdu ma fille aînée de cette horrible maladie.
Anne-Sophie avait 21 ans et elle nous a quittés le 26 novembre 2007 après 7 années de terribles souffrances.
Tout d'abord, il faut continuer à lui parler, à la voir régulièrement. N'hésitez pas à lui dire qu'elle est belle et que vous l'aimez telle qu'elle est.
Surtout ne la forcer pas à manger. Préparez lui des petits plats qu'elle aime bien. Le problème dans cette maladie, c'est qu'elle ne se voit pas.
Il faut l'encourager avec douceur et surtout ne pas rompre le contact. Surtout ne la jugez pas.

Nous aimions notre fille, nous la protégions. Elle était régulièrement suivie par un médecin psychiatre, notre médecin de famille, une psychologue
et malgré tout notre amour, elle a mis fin à ses jours. Que de nuits sans sommeil. Aujourd'hui encore, je ne cesse de penser à elle. Elle me manque
terriblement, malgré la présence de sa petite sœur. Il n'est rien de pire que la mort d'un enfant.

Désormais, ne pouvant plus travailler, je consacre mon temps à créer une antenne d'une association qui lutte contre les troubles du comportement
alimentaire. Je le fais pour Anne-Sophie qui était toujours prête à aider ses ami(e)s et pour tous les jeunes qui souffrent de cette terrible maladie.

Chère Nannye, ne soyez pas inquiète. Il n'existe pas que des Anne-Sophie. Heureusement de nombreuses jeunes filles sortent de ce fléau.
Aidez la, aimez la. Elle s'en sortira.

Bon courage
FANNY ESTELLE
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 1
Inscription : 02 juin 2014, 17:48

Re: nannye inquiete pour sa petite fille

Message par FANNY ESTELLE »

Chère nannye ,

Je suis maman d'une jeune fille de 13 ans , pour qui l'anorexie restrictive a commencé , il y a plus d 'un an , donc trés jeune , je vous comprend .
J'aimerais vous apporter mon aide , même si je n'ai pas de solution miracle , ma fille étant encore dans la maladie .
Votre petite fille doit avoir une mauvaise estime d'elle même un manque de confiance , de plus le manque de nourriture au quotidien , font qu'elles basculent tout en gardant les pied sur terre dans un autre monde , donc repli sur soit , agréssivitée parfois .
Perdre du poid c'est aussi s'enlever un poid au niveau mentale.
Je pense qu'elle a besoin d être entourer (mm si elle refuse ) de compréhension , de patiente , d 'écoute , voilà notre partie en tant que parents ou membre de la famille , aprés il est indispensable d être suivie pour s'en sortir , vous ne parlez pas si elle voit un psychiatre ?.L'hospitalisation reste nécéssaire je pense , parfois cela peut permmettre une réaction positive et une prise de conscience .
Je lis beaucoup pour aider et soutenir ma fille , voici qq exemple de livre qui m'ont aidé "100 idées pour sortir des troubles alimentaires " , l"anoréxie on s 'en sort " et descente en anoréxie .
Quand ma fille a été hospitalisé ,j'ai cru mourir , je ne pouvais pas accepter que moi sa maman , je ne pouvais rien pour elle ....
Malgré la rechute 7 mois aprés , elle a évolué .
Souvent , j'envoi des messages à ma fille , je lui dis "je t'aime quesque tu es belle " déja parce que je le pense mais aussi parce que ça leur fait du bien.
Essayé de lui écrire , sans parlé de sa maladie , elle est une personne à part entiére pas qu'une maladie ....
Bon courage , soyez positive , on vaincra cette maladie , même si je dois y passer ma vie .
AMICALEMENT
Fanny maman de petite plume
lemaire
Nouvel(le) Inscrit(e)
Nouvel(le) Inscrit(e)
Messages : 3
Inscription : 14 mai 2014, 20:51

Re: nannye inquiete pour sa petite fille

Message par lemaire »

Bonjour Fanny Estelle.

Toutes mes excuses de ne pas avoir repondu a votre message plutôt .
Oui ma petite fille a un deni de sa maladie ne prononce pas du tout le mot anorexie juste qu'elle à un probleme .....c'est tout

Je l'entoure et nous l'entourons le plus possible parfois c'est dur car tres agressive elle voit un psy ainsi qu'un medecin specialise dans les troubles alimentaires mais pour l'instant pas encore eue de declic qui la ferait d'un coté commencer à se nourrir convenablement ni essayer de rompre ce deni pas facile .

je voudrais prendre cette maladie a mon compte elle est entrain de" boussilliée" sa vie ou tout au moins de la compromettre .

Je fais ce que vous faites avec votre fille lui envoie des textos et garde contact le plus possible , lui parle le plus possible mais elle me tacle facilement et la je dois dire qu'il faut des tresors de patience je dois dire que pour ma petite fille je suis prete à encaisser et faire le maximum pour la sortir de cet enfer .
merci d'avoir pris le temps de me repondre .
Bon courage a vous aussi oui nous allons continuer ce combat et nous arriverons à vaincre cette salete .

Maintenant c'est mon combat de tous les jours .

Amicalement .
Nannye
Répondre