');">

Anorexique à 50 ans

Par : Labibette

Bonjour, j’ai 50 ans. Je suis anorexique depuis 19 ans, à la suite d’une grave maladie de mon frère et de son décès. J’ai longtemps nié la maladie. Mais en 2006, j’ai choisi de me faire hospitaliser pour tenter de guérir. Celle-ci a été un échec car le seul but était de reprendre du poids. Une fois compris l’attente du médecin, j’ai obéi, et  […] je suis ressortie. Le soir même, je recommençais à me faire vomir pour reperdre tout ce poids que j’avais repris.

Cela allait un peu mieux mais à chaque évènement sérieux et contrariant de ma vie, je retombe dedans. C’est pourquoi, au mois de janvier, j’ai eu un grave accident de ski. Fracture , arrachement du plateau tibial. Pour moi, cela a été très dur car je ne pouvais plus exercer mon métier que j’adore ( enseignante) et pratiquer aucun sport. 4 mois après, j’ai l’impression de n’avoir pas ou très peu avancé: je marche encore avec des cannes, je suis toujours en arrêt et je ne peux toujours pas faire de sport, évidemment. Du coup, l’anorexie m’a rattrapé. Je ne mange pas ou peu. J e m’en rends compte quand je regarde la balance et pourtant, je ne réagis pas. je me bats seule contre la maladie et ma récupération de l’accident. J’ai conscience que les choses n’avanceront pas et, pourtant, je ne fais rien. J’en ai parlé à mon kiné qui, maintenant, se fait une joie de me répéter : ” vous etes fragile psychologiquement” ou bien “vous avez des problèmes psychologiques”. J’en peux plus de l’entendre me dire cela car je me définis autrement. Certes l’anorexie fait partie de moi mais elle ne fait pas de moi la personne que je suis.

Lire la suite...

J’aimerais qu’on voit l’enseignante pas trop mauvaise que je suis, le dévouement que j’ai pour mes élèves, le respect des autres. Je suis triste qu’une malheureuse parole se soit transformée en lithanie et que , du coup, il me prenne pour une “folle” ou une pauvre fille. Je crois qu’il dit tout cela parce qu’il ne connait rien à cette maladie. Je crois que nous sommes , en réalité, des êtres très forts, capables de déplacer des montagnes mais que nous sommes toujours insatisfaits et que nous sommes trop exigeants envers nous mêmes. Voilà, j’avais besoin de parler, de dire ce que je ressens en ce moment et de penser que je m’en sortirai encore une fois même si le chemin me semble , pour le moment, sans issueMécontent

Bon courage à tous ceux qui liront ce témoignage.

Article écrit par Labibette


Partagez cet article

  • Association Enfine - Écoute & Entraide Autour des Troubles du Comportement Alimentaire

1 réflexion sur “Anorexique à 50 ans

  1. Bonjour ,
    votre récit me touche profondément , je suis moi même anorexique , ai 58 ans , très difficile à soigner , il faut vivre avec , le corps est trop marqué au bout de quelques années ,
    J ‘ai commencé à être malade à 24 ans , il s ‘en est suivi ; soins ++ hospitalisation , essai de travail , ça va mieux mais guérison , plutôt rémission , car fragile , je suis tombée sur de très bons médecins , mais la maladie est là qui vous guette , ne vous lâche pas , et on apprend à vivre avec ses conséquences , effets 2e , et bien 1 suivi médical , moins intense , car on comprend et accepte ce qui nous arrive ,
    Voilà ce que j ‘avais envie de partager ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Ils nous soutiennent

Service Civique
Ile de France
Fondation de France
CRAMIF
Partage et écoute
L'Appart Quatremain