Ma vie sédentaire

Par : Justine Ben

Bonjour à tous!

Voilà, ça fait un petit temps que je navigue sur ce site, et après m’être persuadée que je ne pourrais jamais assurer un rééquilibrage alimentaire, maintenant, je me dis: Pourquoi pas moi ?

J’ai 19 ans, je mesure 1m67 et pèse xx kilos bien mal placés, hélas.
Quand j’étais petite, j’avais beaucoup de problèmes de santé et j’étais maigre comme un clou. Mais depuis mes 9 ans, j’ai commencé à grossir... Mais j’étais très bien, puisque j’étais quand même à l’état de squelette ambulant avant.

Mais ça a “dégénéré” dans l’adolescence : ayant un handicap sensoriel, j’ai été le bouc émissaire de ma classe pendant des années, c’est allé quasi jusqu’à la dépression en terminale (je m’en suis sortie par moi-même…en fait ça s’est surtout arrangé avec mon arrivée à l’université avec des gens bien plus ouverts d’esprit. Enfin bref, depuis que je suis ado, j’élimine ma frustration par la nourriture…non soyons clairs: la BOUFFE!

Parce que moi quand je bouffe, je n’y vais pas par le dos de la cuillère, il m’est même arrivé d’avoir des malaises à force de trop manger en si peu de temps. Et après… je me sens coupable Crying or Very sad, je me dis: ” Mais pourquoi tu fais ça ? Tu sais bien que tu vas grossir et que les parents seront encore derrière ton dos à te culpabiliser…” J’ai déjà pensé à me faire vomir mais je ne peux pas le faire, ça me dégoute tellement… Et là je me dis : bon ok, tu seras grosse et bien fait pour toi ! Mais maintenant, ça fait un petit temps que ça ne m’est plus arrivé… Parce que ces temps ci je me sens mieux dans ma peau, je m’affirme mieux, je m’occupe,… En ce moment, j’ai trouvé une petite astuce pour me réfréner dans ma conso de bouffe….Certainement pas la plus raisonnable, mais bon… Je ne fais pas la cuisine. Non pas par fainéantise, j’aime beaucoup cuisiner, mais… comme il n’y a (quasi) rien à manger dans mon kot (chambre d’étudiant), je suis obligée de sortir pour aller chercher à manger: ça dissuade quand je n’ai pas vraiment faim (mon kot est à 10 minutes de marche du centre-ville et pour rentrer il y a une belle pente) et puis ça me force à bouger un peu (moi et le sport ça fair 35980, je n’ai jamais fait de sport par plaisir, juste par obligation à cause de mon retard psychomoteur et pour moi, rien à faire, je ne peux pas concevoir l’idée de faire du sport par plaisir).

Et puis au moins, je préfère manger seule. Oui vous allez me dire : c’est tordu par les cheveux, c’est ridicule, j’en suis totalement consciente… Mais là en ce moment, je n’ai pas trouvé mieux. Enfin voilà, comme je me sens mieux dans mes baskets et que ça fait quelques semaines (ben oui vive le stress des exams de janvier Crying or Very sad ) que je n’ai plus fait de crise, je me suis dit : et si je pensais à un rééquilibrage alimentaire ?

Bonne idée… mais même en ayant lu le forum, je ne sais pas réellement par où commencer… A vrai dire j’ai un peu peur que ça foire. Je n’ai jamais été suivie médicalement ou psychologiquement pour mon problème. De un, parce que je n’ai pas les moyens de me payer un diet ou un psy, de 2 parce que ma fierté en prendrait un coup, j’aime pas l’idée de me faire “diriger” par quelqu’un… J’ai toujours envie de m’en sortir toute seule comme une grande…J’ai un caractère assez indépendant, il faut dire. En fait je pense que ça me ferait plus culpabiliser qu’autre chose. Enfin voilà, quelles sont les prédispositions à avoir pour commencer l’aventure de la rééducation alimentaire?

 

PS : J’ai subi quelques régimes yoyo, en fait j’ai pas vraiment choisi ça par moi-même, ce sont mes parents qui m’ont influencée… Maintenant, c’est FINI ! Je veux faire MON chemin comme je l’entends, sans qu’ils ne viennent fourrer leur nez dans mes affaires. C’est pourquoi je n’ai pas l’intention d’en parler, de toute façon, avec leurs idées préconçues sur la perte de poids, ils me mettraient au pain sec et à l’eau vite fait s’ils étaient au courant de ma démarche, ils me fliqueraient tout le temps ! En tout cas, merci à ce site qui m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses…

Article écrit par Justine Ben


Partagez cet article

  • Association Enfine - Écoute & Entraide Autour des Troubles du Comportement Alimentaire

1 réflexion sur “Ma vie sédentaire

  1. Salut Justine,
    En lisant tes lignes je me suis retrouvée totalement (pathologie neurologique touchant a la psychomotricité) sauf que j ai 26 ans. C’est assez fou !! C’est l’incompréhension des proches (conjoint) et en même temps, le sait-il vraiment ? ou s’en rend-il compte mais ne m’en parle pas ? Je ne lui en parle pas en même temps ! J ai tellement honte de moi.
    A chaque fois que je perds du poids, ça me tellement de bien sur le plan physique et psychologique et bim ! C est systématiquement arrivé entre 80 85 kg, Je replonge. “Pourquoi ??” C est un grand mystère. Mais merci de ton témoignage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Ils nous soutiennent

Service Civique
Ile de France
Fondation de France
CRAMIF
Partage et écoute
L'Appart Quatremain